Musée des coeurs brisés

Vous lègueriez quoi, vous, à un musée dédié aux peines d’amour ? Des lettres ? Des poèmes ? Des bouteilles d’alcool vides ? À Zagreb, en Croatie, on peut trouver tout ça au Museum of broken relashionships, et même la jambe artificielle d’un vétéran de la guerre qui était tombé amoureux de sa thérapeute !

 

Voici comment l’ex-propriétaire de ladite prothèse raconte son histoire : « In a Zagreb hospital I met a beautiful, young and ambitious social worker from the Ministry of Defense. When she helped me to get certain materials, which I, as a war invalid, needed for my under-knee prosthesis, the love was born. The prosthesis endured longer than our love. It was made of better material! »

 

Ouvert en 2007, le lieu est rempli de robes de mariées, de bagues de fiançailles, de bouteilles d’huile à massage, des menottes, des cellulaires… On y « admire » aussi des objets plus inusités, comme une Vespa, un calcul biliaire (yark !), une hache… et les meubles que l’objet en question a permis de détruire.

 

Les fondateurs, Olinka Vištica et Drazen Grubišić, ont eu l’idée du lieu après avoir ramassé des amis à la petite cuiller suite à des ruptures.  Se départir d’objets associés à un amour éteint est pour eux une forme de « thérapie artistique ».

 

Le plus beau ? Suite au succès de l’exposition, le musée est maintenant sur la route ! Après avoir transporté ses reliques dans plusieurs villes européennes (dont Berlin), le Museum of broken relashionship se posera à Singapour et à Stockholm en 2009. On invite les visiteurs à faire des dons…

 

 

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s