48 heures à Taipei

C’est la ville asiatique «la plus sous-estimée» selon The New York Times. Taipei peut être abordée sous plusieurs angles. Celui des traditions chinoises, quasi intactes, des influences japonaises et américaines ou de la «consommation extrême». Peu importe l’option choisie, au bout du compte, c’est le ventre qui reste le meilleur guide!

La suite sur Cyberpresse. :-)

About these ads

2 réflexions sur “48 heures à Taipei

  1. Taiwan est trop méconnue et pourtant une halte de quelques heures donnent déjà une idée de la vitalité de cette ile… pour en savoir plus sur cette ile je vous invite à consulter mon blog sur mes 8 mois passé en 2008 à Taiwan.

    Plus de détails dans mon guide TAIWAN PLUS (Solilang) en vente en France, Canada et Belgique
    et sur internet aussi

  2. Bonjour Raphael! Bienvenu dans mon Taxi-brousse! Bien d’accord avec toi. Pour les escales de quelques heures, mieux vaut toutefois bien s’informer sur les incontournables parce qu’on peut chercher longtemps, surtout si on a aucune base en chinois (bien que plus populaire que jamais, l’anglais n’est pas parlé par tout le monde!).

    Je vais jeter un oeil sur ton guide… ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s