En route pour Florence

Au moment de rédiger ces lignes, je me trouve dans un train en direction de Florence (je copie-colle à mon arrivée là-bas). Nous avons passé deux jours à Venise, mais deux jours tellement intenses que j’ai l’impression d’y être restée une semaine. Je reviendrai.gondolier

gondoles

Il y a bien sûr le charme fou de la ville, mais aussi le fait qu’IL N’Y A PAS DE VOITURES! Le bonheur, pour une piétonne comme moi. Seul hic? L’odeur d’essence est remplacée par celle de la cigarette.

Sitôt arrivés samedi midi, nous sommes allés nous balader avec une guide locale. Un must. J’ai filmé quelques extraits. Vidéo quand j’aurai un peu de temps! Pour le moment, je profite de chaque seconde du voyage… M’en voulez-vous?

Parler bouffe en quelques mots serait un péché. Attendez de voir mes photos…

P.S. : John et Miranda, si jamais le Flip sent le chocolat quand je vous le retournerai, c’est qu’il a pris un genre de bain de gelati à mon insu… Oups! Désolée!

P.P.S. : Je me tape mes premières allergies au pollen à vie… Ouf!

Carte postale de Venise

VeniseMJNon, l’avion ne s’est pas écrasé! :-) Venise est magnifique, le groupe de journalistes avec lequel je voyage est génial, et la gelato – ai-je besoin de le préciser? – est ex-tra-or-di-nai-re!!!!

Bonne fête des mères à toutes les «mama cool» qui passent par ici!

Marie-Julie XX

P.S.: Comme vous pouvez le constater, j’assume totalement ma «touristitude»… lol

Demain, l’Italie

Je suis tellement sur un nuage ces temps-ci que ça me fait peur. Demain soir, je m’envole pour Venise et j’angoisse à l’idée que ma photo se retrouve parmi celle des autres morts d’un crash d’avion… Je sais, c’est con. Mais il me semble que chaque fois qu’on entend les proches parler des victimes de ce genre d’accidents, ils répètent tous des trucs du genre: «Elle vivait la plus belle période de sa vie.» ou «Elle était heureuse comme jamais.». C’est quoi mon problème???

J’en ai déjà parlé ici: avant la naissance de ma fille, prendre l’avion ne suscitait aucune autre émotion que l’excitation face aux nouvelles aventures qui m’attendaient. Maintenant, je stresse à l’idée d’être séparée d’elle par un accident, la maladie ou autre. Ma fille, mon grand amour. Elle me pousse à bout. Me fait sortir de mes gonds comme personne ne peut le faire. Mais rien est plus important pour moi qu’être à ses côtés pour la voir grandir, lui donner des millions de bisous et lui rabâcher que je l’aime 1000 fois par jour. 

Alors pourquoi m’acharner à partir sans elle? Parce que voyager reste une grande passion. Qu’un petit répit permet aussi de recharger les batteries. Que c’est bon de changer d’air parfois. Et puis, vous diriez non à un voyage d’une semaine en Italie toutes dépenses payées, vous? Les deux ou trois voyages de presse que je fais chaque année sont un peu mes «bonus annuels». 

Éternel déchirement… 

S.V.P. dites-moi que tout se passera bien!

P.S.: Ma puce, je veux vivre vieille-vieille pour t’aimer longtemps-longtemps…

Les Champs-Élysées… en Chine!

20090506-152724-b1On connaît le talent des Chinois pour copier le dernier sac Louis Vuitton ou les lunettes fumées qu’arborent toutes les stars. Mais copier des villes? C’est maintenant chose faite! Bienvenue à Tiandy City, Venice et Thames Town.

Où se trouve la Tour Eiffel? A) En France, B) à Las Vegas ou C) en Chine?

L’ensemble de ces réponses!

La suite sur Canoë

Lancement de Mama Cool

Le 5 mai a eu lieu le lancement de mon troisième livre au restaurant Robin des bois, sur la rue Saint-Laurent (absolument parfait pour ce genre d’événement). Une soirée merveilleuse, mis à part le fait qu’on a jamais suffisamment de temps pour parler à tout le monde. Je suis tellement bien entourée…

Résumé de la soirée en 30 points:

1- Je suis arrivée 25 minutes en retard à mon propre 5 à 7. La honte. MAIS j’étais bien coiffée et maquillée grâce à la super-équipe du Local B! Merci Véro et Marie-Josée!

2-J’ai pu rentabiliser un achat impulsif. J’ai craqué pour la robe que je portais en janvier dernier. Non mais juste pour ça, ça valait la peine, quand même. 

3- J’ai réalisé un vieux fantasme: chanter sur scène! Rassurez-vous: que deux petites phrases bien senties: «I WANNA ROCK! I WANT TO ROCK!» Je me sens mieux. Je peux maintenant focuser sur le prochain défi: nourrir des écureuils dans l’espoir de passer à Jean-Luc Mongrain.

4- J’ai remercié la planète entière, sauf celui qui «endure» au quotidien mes élans créatifs (c’est pire quand je me la joue cantatrice, croyez-moi). Merci Jo d’être là, d’être toi, d’être aussi inspirant et surtout, patient! Mon homme est la zénitude incarnée. C’est un bon échange: il me calme, je le stresse. Un beau jeu de ping-pong yin/yang!

5- Ma fille s’est découvert une passion pour le piano. Impossible de l’en décoller pendant toute la durée du discours de Linda, mon éditrice, ni de ma fabuleuse prestation de rock star.

6- Je n’ai pas tout le monde en photo et ça me désole. Comme je l’ai fait lors de mes deux autres lancements, je refile toujours ma caméra à quelqu’un qui a comme mandat de croquer quelques scènes tout au long de la soirée. Heureusement, ma soeur a pris d’excellentes photos de groupes. De mon côté, je me suis amusée à torturer Les Zimparfaites en les faisant sourire de force. Mais je n’ai ni Marie-Pier Élie, ni Geneviève Martel, ni Pascal Forget, ni Isabelle Proulx, ni Myriam Bouchard, ni Nathalie Bergeron, ni Anne-Christine Schnyder sur mes clichés (j’en oubli d’autres?)! :-(

7-Les petites bouchées étaient délicieuses (surtout le saumon).

8- J’ai su que mon livre serait vendu chez Jean Coutu. Non mais t’sais, c’est une grande étape dans la vie d’une auteure, voir ses livres chez Jean Coutu. J’imagine très bien la scène:

Femme au teint vert: Je ne me sens pas très bien, je crois que c’est le post-partum.

Pharmacien: J’ai le remède qu’il vous faut. Ça s’appelle Mama Cool. Dose:  au besoin. Vous pouvez consommer de l’alcool avec (c’est même conseillé). L’agencement parfait: martini et macarons. Au pire, un pot de Nutella fera l’affaire.

J’ai eu l’occasion de rencontrer les personnes responsables de la distribution dans les grandes surfaces et dans les librairies, ce qui est absolument génial. Comme ça, si le livre ne se vend pas bien, je saurai à quoi les poupées vaudou devront ressembler.

9- J’ai eu droit aux conseils capillaires de Michelle Blanc pour ma fille. Entre frisés, elles se comprennent (mais moi, n’ai toujours pas pigé comment démêler la tignasse de Trésor sans avoir peur pour mes tympans. Peut-être devrais accepter l’offre de cours de tresses d’Anne-Marie Dupras?).

10- Ma soeur est géniale. (Mes deux soeurs, en fait, mais la plus jeune habite trop loin pour débarquer dans un lancement un soir de semaine et veiller sur moi!)

11- Gina Desjardins mérite le prix de la «patiente de la soirée». Elle m’a demandé de signer son livre vers 18h. L’ai fait vers 20h30. Les Zimparfaites arrivent presque ex-equo. Ah! Ah! J’aime garder les gens en otage! ;-)

12- Quelqu’un m’a demandé de signer un livre destiné à Caroline Néron (chuuuut!)… Vais-je partir la rumeur avant les mags à potins???

13- Les soeurs Pagé rockent vraiment, capillairement parlant. 

14- Dominic Arpin n’est pas si grand que ça (et je suis sûre qu’il pratique son sourire officiel de photos devant son miroir).

15- Patrick Dion a deux langues.

16- Oubliez le point 15: je n’avais pas vu Geneviève au bout de la seconde.

17- Serge Rodrigue alias profdecegep sur Twitter était l’invité que je connaissais depuis le plus longtemps hormis ma soeur. On est allés au secondaire ensemble! J’ai connu Bruno Marcoux peu après, et Josiane Beaupré un an ou deux plus tard, alors que les boutons bourgeonnaient toujours sur mon visage tel un éternel printemps…

18- Sandra Doyon, alias Camionneuse, est la porte-parole d’Omega Joy. Maux de joues contagieux.

19- J’aimerais ça, moi, avoir une craque comme Isabelle Gaumont. Ça ne venait pas en kit avec la frange? 

20- Quel bonheur de voir enfin le visage de Nadine Mercure et de Jean-François Légaré en mouvement plutôt qu’en format-timbre sur l’écran de mon ordi!

21- Maxime Johnson est allergique aux arachides et au soya. Aucun rapport. Ça m’a juste traumatisée.

22- Martine Pagé a un iPhone zébré!

23- Deux «Clindoeillettes» se sont déplacées malgré le rush de fermeture du mag. Merci Claudia et Audrey! :-)

24- Potin de stars: Alain Simard et Mélanie Beaudoin se sont rencontrés lors du lancement de mon livre précédent, Cartes postales d’Asie. Leur passage hier soir inaugurait le début d’une série de célébrations entourant le deuxième anniversaire de leur amoooour! Ah! Et la star – celle qui fait les «Miam! Miam!» dans la seconde bande-annonce de Mama Cool – ce n’est pas Mélanie, mais Alain! (Ben moi je trouve ça très drôle.)

25-  Ma gang de «souper de filles» était présente au 5/6. Merci de votre fidélité Groupe inc.! Idem pour Amé et Élo, deux de mes colocs à Taïwan.

26- Anouk de Cadosphere.ca a offert une fourchette en forme d’avion à Trésor. Elle a tellement aimé son cadeau qu’elle voulait dormir avec hier soir!

27- J’ai fait la connaissance de la charmante Chloé Varin (qui s’adonne à être la fille d’une peut-être-éventuelle-inspiratrice-vaudou… mais non! lol)

28- Je n’ai tué personne. Ni avec mes talons aiguilles, ni en mettant le feu, ni en ajoutant malencontreusement de l’arsenic dans un drink. Fiou.

29- Quelqu’un est arrivé à décoder mes dédicaces? Avec un clavier, je vous jure que ce que j’écris est lisible.

30- J’ai vraiment l’impression d’être entre bonnes mains. Linda et Christine – ZE team de Michel Lafon Québec – you ROCK!

Pour les curieux, voici un petit album photo.
Lancement Mama Cool
Merci encore à tous ceux qui ont été de la fête, en personne ou en pensées!

MissK à Paris

image-22

La première fois qu’on s’est rencontrées, c’était pour parler de l’Asie avec M. Paul. Depuis, on sait qu’on se comprend. Le genre d’amitié spontanée. On partage cette même soif de liberté, cette même soif d’ailleurs… Pas pour rien que je lui avais confié ce papier. Voilà qu’elle lance enfin son propre blogue

Un extrait d’un billet de cette adrénaline junkie installée à Paris depuis peu:

… j’avais trouvé la réponse à «Qu’est-ce qui fait courir MissK?». Ce n’est pas la LIBERTÉ mais bien LES libertéS. MissK change de discipline. Fini le sprint; on est à l’ère du marathon. La course est moins rapide, mais on voit plus de paysage!

Je termine avec une promesse: les libertés que je vis au quotidien, je les partagerai dorénavant avec vous, ici-même. Je ne sais pas quelles formes les billets prendront ni à quel rythme ils déambuleront dans ce blogue… Appelons cette absence d’obligation «une liberté de l’auteure».

Je promets toutefois un super programme d’entraînement à tous ceux qui ont envie de chausser leurs baskets et de courir avec moi à travers le quotidien d’une Québécoise à Paris. Ça se peut même qu’on fasse un p’tit bout à reculons si ça vous dit! Alors qu’est-ce qui fera courir MissK? Pour le savoir… qui m’aime me suive!

Bon, va falloir que je recommence à m’entraîner… lol

P.S.: Suis très jalouse, pour les profiteroles… ;-)

Ultimate travel shoes

Ça faisait longtemps que je les cherchais. Vous savez, ces souliers pratiques qui se glissent facilement dans une valise et qui peuvent s’agencer autant avec les tenues de jour que de soir? Bien sûr, rien ne remplace les sandales de marche pour les longues balades. Mais ces spartiates dénichées à 40$ chez Winners feront parfaitement le boulot comme «chaussures passepartout» lors de mes prochaines expéditions!

sandales2

Photo prise avec mon E71

Direction l’Italie vendredi prochain…

Partir en solo: fuite ou quête personelle?

cd_34_213Pour chaque numéro de Clin d’oeil, je dois préparer un «pitch» de sujets que je présente à la directrice de la publication avec Claudia, rédactrice en chef reportages adjointe. Ce sujet-là n’a pas été facile à vendre. Mais tout le monde a beaucoup aimé le résultat! Il faut dire que Karine Charbonneau a fait un super-boulot.

 

Faut-il être descendante en ligne directe de Christophe Colomb ou souffrir de bougeotte chronique pour ranger notre vie dans une valise le temps d’aller voir ailleurs si nous y sommes? Parce que, entre avoir envie de partir et partir, il y a une étape (l’achat du billet!) que nous ne sommes pas toutes prêtes à franchir!

Quel est le déclic qui permet de passer à l’action?

Par ici pour lire le reportage en entier! :-)

Sur un sujet similaire: changer de vie

Nouveau billet sur le blogue de Clin d’oeil

image-2

— Aujourd’hui, je m’adresse à toi.
— Moi?
— Oui toi! La «twit» qui s’ignore!
— Hey! Ho! Tu commences bien mal avec tes insultes!
— Insultes? Au contraire! Être une «twit» aujourd’hui, c’est le top de la branchitude. Le ticket V.I.P. pour entrer dans la vie des gens riches et célèbres. La possibilité de voir des photos exclusives d’Ashton et Demi et même de rencontrer leurs voisins. De croiser des tas de gens intéressants des quatre coins de la planète et d’échanger des infos avec eux tout comme parler de la pluie et du beau temps.
— … (réprimant un bâillement)
— Grâce à Twitter, on sait tout avant tout le monde et on collectionne les sujets insolites qui peuvent relancer une conversation en un gazouilli (t’ai-je dit que «Twitter» veut dire «gazouiller»?). Tu sais ce qu’une «Twibe», toi?
— …
— Ben voilà. Pas pour rien que John Mayer s’est fait domper par Jennifer Aniston. Il aimait trop s’instruire! On apprend des tas de choses fas-ci-nan-tes dans ce monde parallèle!
— Et ça fait quoi de plus que Facebook, ce truc?Vous
Vous ne comprenez rien à Twitter? C’est parce que vous n’avez pas lu mon billet sur le blogue de Clin d’oeil! Vous connaissez? Vous aimez/détestez? Merci d’aller commenter là-bas!
Un petit teaser:
— Aujourd’hui, je m’adresse à toi.
— Moi?
— Oui toi! La «twit» qui s’ignore!
— Hey! Ho! Tu commences bien mal avec tes insultes!
— Insultes? Au contraire! Être une «twit» aujourd’hui, c’est le top de la branchitude. Le ticket V.I.P. pour entrer dans la vie des gens riches et célèbres. La possibilité de voir des photos exclusives d’Ashton et Demi et même de rencontrer leurs voisins. De croiser des tas de gens intéressants des quatre coins de la planète et d’échanger des infos avec eux tout comme parler de la pluie et du beau temps.
— … (réprimant un bâillement)
— Grâce à Twitter, on sait tout avant tout le monde et on collectionne les sujets insolites qui peuvent relancer une conversation en un gazouilli (t’ai-je dit que «Twitter» veut dire «gazouiller»?). Tu sais ce qu’une «Twibe», toi?
— …
— Ben voilà. Pas pour rien que John Mayer s’est fait domper par Jennifer Aniston. Il aimait trop s’instruire! On apprend des tas de choses fas-ci-nan-tes dans ce monde parallèle!
— Et ça fait quoi de plus que Facebook, ce truc?