Quand la perle des Antilles s’effrite dans son écrin

J’en avais glissé un mot chez Christiane Charette mercredi matin: Haïti a déjà été une destination touristique très prisée. Un Club Med y a même été en opération de 1981 à 1999. Alors que l’espoir de voir à nouveau débarquer les touristes commençait à poindre, le drame.

Pour moi, le tourisme est aussi un moyen d’aider le développement d’un pays (bien sûr, en s’assurant que l’argent va dans les bonnes poches).

Plus détails sur EnTransit.ca (MSN) (merci de commencer ce billet sur MSN et non ici)

À lire également: l’excellent billet de Gary Lawrence dans le blogue Voyage de L’actualité sur la solidarité par le tourisme et mon billet Devenez coopérant international.

MÀJ: À lire, Les damnés de la Terre, par François Brousseau dans Le Devoir.

About these ads

2 réflexions sur “Quand la perle des Antilles s’effrite dans son écrin

  1. Ping : Un don pour Haïti — TripTruc.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s