De retour de Disney

Ma fille et moi devant le château de Cendrillon (Photo: Caroline Gagnon)

Si on m’avait dit lors de mon premier voyage de presse à Disney que je retournerais voir Mickey à trois reprises au cours des années suivantes, j’aurais éclaté de rire. Mon papier était tout sauf élogieux! Je me souviens avoir eu du mal à apprécier la représentante qui m’a chaperonné une partie du voyage tellement elle était «heureuse d’être contente de sourire», genre. Je ne voyais alors en Disney que le royaume du faux, moi qui a pourtant carburé aux contes de fée «disneyiens» toute mon enfance.

À ma grande surprise, j’ai été réinvitée. Peu à peu, mon cynisme s’est évaporé. J’ai commencé à m’amuser vraiment. À m’éclater dans les manèges (vive la «crithérapie» à la sauce Areosmith! lol). À m’attarder aux détails. À rêver, aussi… Car outre le côté mercantile des parcs Disney, il faut bien admettre que rien est laissé au hasard. La magie a beau être fabriquée de toute pièce: elle est drôlement efficace.

Je suis particulièrement intéressée par le boulot des «Disney imagineers». Dans ce département, on trouve autant des programmeurs que des ingénieurs et des artistes. La magie, c’est eux qui la conçoivent. Si ma visite des coulisses de Magic Kingdom a piqué encore davantage ma curiosité quant à leur travail l’année dernière, depuis avant-hier, je rêve d’être aussi petite que Chef Remy pour me glisser dans l’un de leurs bureaux. J’ai eu la chance de discuter avec un des directeurs de l’équipe dans le cadre d’un reportage qui sera diffusé à La Revanche des NerdZ dans quelques semaines (je vous raconterai d’ailleurs comment se déroule un tournage à Disney car c’est toute une aventure!). Pourquoi vouloir me changer en souris? Parce que ces magiciens ne diront jamais rien à une journaliste, pardi! Et que leur travail me fascine au plus haut point. Comme tout bon prestidigitateur, pas question de dévoiler leurs secrets. Mais je ne vous en dis pas plus, je garde le reste pour le reportage et pour mes billets sur EnTransit.ca (moi aussi, j’ai quelques secrets!;-).

Côté perso, j’ai passé un séjour magnifique avec ma fille et ma soeur. Si Trésor a connu quelques sautes d’humeur qui ont fait sortir Maman de ses gonds (!!!), elle a vraiment adoré son voyage et a même déclaré ce matin, en se levant (nous sommes rentrées au bercail cette nuit): «Je veux rester à Disney».

Il faut dire que nous avons eu la chance de loger au Animal Kingdom Lodge et d’avoir pas mal de temps libres, étant arrivées trois jours avant le groupe de journalistes. Nous nous sommes donc constituées un programme sur mesure. Un bien beau trip de filles malgré le froid (j’ai porté mon manteau d’hiver les deux derniers jours…) et la journée de pluie (nous avons quand même profité à fond de Magic Kingdom avant que la flotte s’amène)!

Me reste maintenant à reprendre mon souffle et à passer à travers la tempête de boulot qui s’amène… De retour dès qu’elle se calmera!

About these ads

4 réflexions sur “De retour de Disney

  1. Quand même, le Animal Kingdom Lodge, c’est pas un Value Resort!

    Mais c’est débile les passe-droits que tu as, t’es tellement chanceuse! J’aurais tellement aimé aimé avoir 1% du backstage que tu as eu =)

  2. Moi aussi je te trouve chanceuse mais je sais que tu as travaillé pour cette «chance».
    J’imagine que Disney ou ceux qui t’invitent dans leur paradis touristique savent que tu sauras transmettre à tes lecteurs l’envie folle de découvrir aussi ces lieux qui font rêver…
    Encore une fois, j’adore ta façon de nous faire vivre tes propres explorations.

    Question un peu bizarre : est-ce qu’ils parlent, les personnages comme Mickey?

  3. Je pense que lorsque vivre au quotidien avec une petite fille aux yeux brillants dès que l’on parle de princesse nous fait revoir la magie de Disney sous une autre perspective que celle de l’adulte en nous. Je suis sure que si j’y vais toute seule, je serai blasée en une demi journée mais avec ma fille, je crois que je pourrais tenir une semaine! C’est génial à vivre. Hâte d’en lire tes différentes expériences…

    J’avoue que c’est la perspective de la petite fille dont je suis la plus curieuse. Pour l’imaginaire enfantin, cela doit être phénoménal comme endroit…

  4. @Pierre-Luc: Crois-moi, je suis bien conscience de ma chance!
    @Julie: C’est drôle parce que ma fille me dit que Buzz Lightyear lui a parlé… Dans mon souvenir, ils étaient muets. Faut que j’enquête là-dessus! Ce que je sais, par contre, c’est que chaque personne embauchée pour se mettre dans la peau d’un personnage suit une formation qui implique notamment d’apprendre à signer comme tous les autres qui jouent le même personnage, histoire que tous les autographes soient identiques même si la main qui signe est différente.
    @Etolane: Je ne jure que tu ne serais pas blasée, même comme adulte! Te suffirait d’alterner entre Tower of terror et Rock’n’roller coaster!!! lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s