Disney World et Bahamas

Si l’on m’avait dit il y a six ans que je deviendrais une telle fan de Disney, j’aurais probablement levé les yeux au ciel en jurant de me renier moi-même si la prophétie se concrétisait. Moi, la backpacker qui aimait tant l’aventure? La fille qui bossait sur des émissions de télé vouées au commerce et au tourisme équitables? Qui voyait le journalisme comme une manière de sensibiliser la population au sort du reste de la planète? La même qui est allée rencontrer d’ex-enfants esclaves au Mali, des talibés au Sénégal, qui a tourné un vidéoreportage sur l’utilisation de bambins dans des mines d’or du Burkina Faso et qui n’a pas hésité à qualifier Disney World de «merveileux monde du fake» dans son premier reportage sur l’endroit?…

Puis, ma fille est née. Je suis retournée à Disney World pour le boulot. Souvent. Et aujourd’hui, je peux vous dire que j’y retournerai encore et encore. Pas qu’ils m’ont eue à l’usure (!), mais parce que voir autant d’étoiles dans les yeux de son enfant, ça peut faire voler en éclat les principes (ou préjugés?) les mieux polis au fil des ans. Parce que tout y est simple, aussi. Déplacements, restos, activités… on a qu’à se laisser porter. Parfois, ça fait du bien.

Attention, ça ne m’empêche pas de montrer d’autres réalités à ma jeune globe-trotter. De lui apprendre que la vie n’est pas un conte de fée. De la sensibiliser au sort des enfants moins favorisés. De l’emmener voir la tour Eiffel, les marchés asiatiquesles Rocheuses et le pays entier. De lui rappeler la chance qu’elle a.

Mais je veux aussi qu’elle se donne le droit de rêver.

Toujours.

No matter what.

(Nous partons la semaine prochaine pour Disney World et en croisière dans les Bahamas à bord du Disney Dream. L’invitation est arrivée fin décembre. Une belle surprise, qui tombait plutôt bien après ce dernier voyage mère-fille annulé.  Comme je me sens de mieux en mieux – la fatigue post-pneumonie s’évapore tranquillement -, je me suis dit que c’était voyage parfait pour me remettre dans le bain!)

Quelques textes sur le même thème: Dans les coulisses de Magic Kingdom (Canoë), Dans les coulisses de Disney (La revanche des NerdZ), série de billets sur EnTransit.ca et Galerie de photos à DisneyPremier voyage mère-fille (à Paris), le bilanBienvenue dans ma bulle (vidéo de notre voyage en France, en 2009), Le voyage en héritageVoyager avec des enfants et Conseils pour des voyages en famille réussis (EnTransit.ca).

About these ads

17 réflexions sur “Disney World et Bahamas

  1. Bon voyage Marie-Julie! Avec ta fille, c’est tellement extraordinaire de voyager avec ses enfants , et de les voir découvrir un tas de choses! Pour avoir voyage quelques fois avec mes 3 gars, ben oui, les 3 ! Ils sont très chanceux et moi aussi: la Suède, le Maroc, La République tchèque, la France, l’Italie….ha!!!!!!!!!!!!!! J’ai hâte au prochain voyage…Il suffit de trouver le financement maintenant:) hep ! C’est la vie! Profite bien de ses moments de repos et de découvertes, car les voyages c’est aussi ça, une gâterie!

  2. Ma fille de 8 mois a traversé deux fois l’Atlantique et ce n’est pas fini! Je crois que c’est de famille mais j’avoue que ma soeur a fait bien plus fort: avec bébé de 6 mois, départ pour rien d’autre que la Polynésie française. Pas romantique du tout avec bébé mais bon, ils se sont rattrapés depuis. Si jamais tu fais un billet sur les destinations les plus chouettes avec les enfants, j’aimerais vraiment ça!

  3. Wow!

    Même chose pour moi, à une plus petite échelle… J’ai voyagé le sac ou dos, j’ai fait de la coopération dans plusieurs pays, j’ai travaillé dans le grand Nord et maintenant, je rêve (moi???) d’aller à Disney avec ma princesse!

    Je te souhaite un très beau voyage, ;-)

  4. Comme je t’envie Marie-Julie! C’est un de mes plus grands rêves d’aller à Disney avec mes enfants… avec mon fils qui vient d’avoir eu 13 ans, disons que le temps presse mais que malheureusement les avoirs de mon porte-feuille ne grandissent pas aussi vite que mon ado!

    J’imagine déjà ces étoiles dans le yeux dont tu parles et vous souhaite un extraordinaire voyage à ta puce et à toi! Profitez-bien de ces moments qui seront des souvenirs à savourer toute la vie durant!

  5. Je suis très contente que la fatigue post-pneumonie disparaisse lentement mais sûrement et que toi, qui aime tant la chaleur, puisse aller faire un saut dans le Sud, ça va te faire un bien fou :) Yé !

    Quant à ma relation avec Disney, je suis si farouchement "anti" que mon chum n’a pas compris que je réserve une journée pour Disney Paris en mai dernier. Je pensais vraiment offrir une journée "magique", de rêve comme tout le monde le répète, pour mon fils. J’étais prête à passer par-dessus mes principes pour ça ! Mais… Léonard n’en a jamais reparlé. Même pas du manège Star Wars. Et moi, j’ai trouvé qu’il y avait bien peu de magie, même dans celui de Peter Pan, dont tout le monde me parlait… C’est resté figé comme il y a 30 ans, pas fluide du tout… Évidemment je ne suis pas allée à Animal Kingdom, à Epcot, tous ces parcs qu’on trouve aux USA. Mais comme dit mon chum, quand on est à Paris, tout est époustouflant : tu sors du métro à Opéra et tu as le souffle coupé. Alors les décors pastels de Disney… Peut-être qu’en Floride le climat tropical et tout aide et tout à se laisser emporter… ?

    Une croisière : j’veux en faire une un jour !!!

    • Encore faut-il savoir quoi faire quand on y est! ;-) Les plus grands «générateurs d’étoiles», à l’âge de Maya, ce sont les spectacles, les parades diverses et, surtout, la possibilité de voir les personnages de près (les manèges aussi, mais ça vient après). La magie a aussi opéré pour elle à Disneyland Paris pour toutes ces raisons. Cela dit, il est possible que ton fils n’y ait pas trouvé son compte, tout simplement!

  6. Nous avions prévu nous procurer une Fastpass pour profiter de Star Wars, une passion chez lui, et Peter Pan, un film qu’il adore, et les pirates… On a fait exprès de choisir le resto du Roi Lion, SON film préféré qu’il connaît par coeur; etc. Bref on avait ciblé selon ses intérêts… Sur le coup il a aimé, sans plus… C’est comme ça !

  7. Pingback: De retour de Disney World | Taxi-brousse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s