Leçon d’histoire en direct

J’essaie d’écrire un billet depuis samedi, mais je n’y arrive pas. J’étais devant mon écran au moment du tremblement de terre au Japon. Depuis, mes nuits sont courtes. J’ai beaucoup de mal à travailler comme si de rien était, alors que se déroule un drame qui se retrouvera dans les pages d’histoire de nos enfants. Je sais, la vie continue. Mais comme l’année dernière quand la terre a tremblé en Haïti, la futilité des choses m’apparaît dans le miroir grossissant de l’horreur.

En attendant d’arriver à détourner les yeux, j’écoute NHK World TV en lisant tout ce qui me tombe sous la main. On ne réalise pas encore très bien l’impact de tout ça. Fou. Rempli d’ironie.

Flahsbacks des films sur la bombe atomique qu’on nous obligeait à regarder à l’école. Des multiples analyses de Godzilla épluchées lors de ma période «découverte du Japon kitsch». Des phobies de mon enfance, après avoir entendu parler d’Hiroshima et de Nagasaki. Du spectre du champignon.

Prenez toutes les peurs de l’Homme (catastrophes naturelles, explosion atomique, perte de contrôle, inconnu…), mélangez-les vigoureusement et vous obtiendrez le cauchemar qui se déroule actuellement de l’autre côté de la planète.

Le mythe de la sécurité nucléaire a explosé, comme le dit si bien Courrier international.

MÀJ 21h47: Je viens de publier un billet sur mon blogue EnTransit.ca, Je suis une blogueuse japonaise.

About these ads

4 réflexions sur “Leçon d’histoire en direct

  1. Oui, le mythe de la sécurité nucléaire a explosé, mais quid de la suite ? La vraie question est "par quoi remplace-t-on cette énergie ?". Le débat est là, et il n’est pas aussi simple que certains veulent nous le faire croire.

    A l’heure qu’il est on ne sait pas ce que cet accident nucléaire va provoquer. Mais ce que je trouve dingue, c’est qu’on oublie un peu vite les 10 000 (?) morts et disparus du Tsunami.

    Sur ces sujets, il est toujours délicat de réagir à chaud. Attendons encore un peu avant de se lancer dans les vrais débats : quelles énergies, quelles normes anti-sismiques, et quel rapport nous entretenons avec ce qui nous dépasse, et que nous n’arrivons pas à accepter ?

    • Qui oublie les 10 000 morts et disparus? Je ne suis même pas rendue à me questionner sur ce qui remplacera le nucléaire. Pour le moment, je m’inquiète de la situation actuelle et en constate toute l’ironie. Et oui, je me donne totalement le droit de réagir à chaud! Je pourrais faire des mises à jour à ce billet à toutes les heures tant la situation change rapidement, tant de nouvelles questions surgissent constamment. Il n’y a pas de «vraie» question alors que nous sommes en plein coeur de la tourmente. Il y a plutôt des émotions, des réactions, des inquiétudes desquelles surgissent de nouvelles questions. Le recul nous permettra d’analyser tout cela. Chaque chose en son temps.

  2. La situation au Japon m’angoisse en raison de sa proximité et de l’amour que j’ai pour ce pays visité à maintes reprises depuis que nous vivons à Shanghai. Mais ce qui me bouleverse particulièrement c’est de voir les Japonais réagir avec autant de retenue et de calme, simplement fidèles à eux-mêmes malgré la tragédie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s