Bulle, envole-toi!

Moi, dans les airs. Je n'y crois pas.

J’ai pensé à Pépin, mais surtout à Nic et Pic, lors de mon baptême de montgolfière en Cappadoce, la semaine dernière. J’ai mis en ligne la vidéo tournée en survolant la région sur mon blogue EnTransit.ca ce matin. Les coulisses, maintenant… Lire la suite

Ce n’est qu’un au revoir

Je reviendrai à Istanbul… Je retournerai contempler les paysages lunaires de la Cappadoce. Je poursuivrai l’exploration de ce pays qui m’a charmée à plusieurs points de vue.

En attendant, j’attaque une semaine complètement dingue. Je me permettrai quelques «pauses» pour terminer les vidéos et la rédaction de mes billets sur la Turquie (ici et sur EnTransit.ca). Histoire de prolonger le voyage…

D’autres billets sur la Turquie: Mon royaume pour un loukoum, Un lac rose en TurquieTurquie gourmandeLa Cappadoce en ballon (vidéo), Bulle, envole-toi! (photos), Indescriptible Cappadoce (vidéo), Visite vidéo d’une mosquée stamboulioteMarchands de crème glacée d’Istanbul (vidéo), Impressions d’IstanbulSafran et loukoums à IstanbulSweet Istanbul etMoment parfait.

J’étais l’invitée de Vacances Transat, qui propose un vol direct par semaine vers Istanbul jusqu’au 9 octobre. Pour voir les forfaits offerts, par ici

Pour me suivre sur Twitter, par ici.

Marchands de crème glacée d’Istanbul

La première fois que j’ai aperçu un bloc brunâtre au bout d’une perche, je n’ai pas spontanément pensé à de la crème glacée. Alors quand l’homme s’est mis à crier «ice cream» à la volée, j’ai écarquillé les yeux. De la crème glacée? Vraiment?

À peine le temps de me remettre de mon étonnement que je voyais la masse tournoyer au bout de l’objet. Un art, je vous dis!

Depuis, je m’arrête chaque fois que je croise un kiosque similaire pour regarder le marchand faire son petit numéro. La texture est aussi particulière que la manière de vendre la substance: élastique comme du caramel tout en restant onctueuse, elle s’étire quand on la porte à sa bouche.

Je n’ai bien sûr pas résisté très longtemps. Mon verdict? Un délice, mais comme il faut choisir ses batailles, je préfère accumuler les calories des loukoums et des pâtisseries. ;-)

Attraction touristique ou tradition turque? Chose certaine, le spectacle vaut le coup d’oeil:

Certains vont beaucoup plus loin, comme ce marchand qui a complètement désarçonné un touriste japonais.
P.S.: Je n’oublie pas ma promesse, pour les loukoums. Je suis présentement en mode «recherche intensive»… :-D

À lire également: Sweet Istanbul, Safran et loukoums à Istambul et Je vous écris de mon avion.

Je suis l’invitée de Vacances Transat.