En route pour Charlevoix


L’une de mes grandes frustrations de Québécoise est de ne pas pouvoir me déplacer aisément en train dans la Belle Province. J’ai beau vouer un amour inconditionnel à ce moyen de transport, l’amour n’est pas suffisant pour faire pousser des rails partout où j’ai envie d’aller. Ni pour faire rouler des trains dessus.

Heureusement, je ne suis pas la seule à entendre des «tchou-tchou» dans mes rêves. Daniel Gauthier et l’équipe duMassif aussi! Le Train Le Massif de Charlevoix, qui relie Québec à La Malbaie depuis l’automne dernier, démontre que tout est possible. Même convaincre les visiteurs de découvrir cette région fabuleuse autrement qu’en voiture.

Prêt pour une «croisière ferroviaire»?

La suite sur EnTransit.ca (MSN.ca)

À découvrir également: Retomber en enfance au MassifEn route pour QuébecL’Ouest canadien à bord du Rocky MountaineerToronto-Vancouver en train, En voiture! Traversée du Canada en train (galerie de photos), Les voyages mythiques en train, Je voulais être cette fille (Train on the brain), Trouvez MJ (vidéo sur la traversée du pays en train), L’Alsace en trainDécalage Montréal-Chambord et 10 choses à faire absolument au Canada.

Note: la photo de la chute Montmorency a été retravaillée avec différentes applications iPhone.

Ce que j’aime le plus quand je voyage seule?

• Contempler l’horizon depuis ma chambre d’hôtel.

• Regarder les gens vivre.

• Être une spectatrice, simplement une spectatrice (bon, parfois un peu une actrice, mais pas tout le temps).

• Mettre le chauffage «dans le tapis».

• Écrire en buvant une coupe de vin.

• Manger dans ma chambre. Le room service = mon vice.

• Chérir chaque seconde passée en tête-à-tête avec moi-même.

• Me donner le droit de ne rien faire sitôt entrée dans mon cocon temporaire. Pour compenser pour les moments où je veux tout voir, tout goûter, tout sentir, tout absorber.

• Foutre le bordel sur mon bureau – juste un peu, juste assez pour me sentir chez moi.

• Avoir l’impression de sortir du cadre dans lequel j’habite. Imaginez la photo de votre vie. Hop! vous sautez en haut, en bas ou à côté, chrono en main. Le monde vous appartient jusqu’au son du bip.

(Je suis à Québec pour quelques jours. J’en parle ici.)

MÀJ: J’ai oublié les gym d’hôtels, auxquels je prends de plus en plus goût quand la température (ou la sécurité) ne me permet pas d’aller courir!

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Shit Foodies Say

J’aime. (Et oui, je me reconnais et reconnais plusieurs de mes amis et collègues travel writers et/ou blogueurs bouffe…)

J’ai aussi beaucoup rigolé en regardant «Shit asian dads say», la semaine dernière. J’en ai parlé ici.

(Source: Vancouver Buzz)

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade. Mon blogue voyage sur MSN.ca: EnTransit.ca.

Mon voyage à bord du Rocky Mountaineer

L’automne dernier, mon séjour dans l’Ouest canadien a constitué l’un des moments forts de mon année. Je viens de publier un billet sur mon aventure à bord du Rocky Mountaineer, l’un des trains qui fait le plus rêver les voyageurs des quatre coins du monde.

C’est ici.

P.S.: Pour l’anecdote, l’homme et la femme qui pointent l’horizon sur la photo sont deux collègues et amis. Encore aujourd’hui, ce cliché me fait rire aux éclats.

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Ce texte me hante

J’ai lu (comme plusieurs de mes amis Facebook et Twitter) Date a girl who reads l’automne dernier. Depuis, je ne peux m’empêcher de le relire de temps à autres tant il m’a touchée. Je le partage ici aussi, au cas où il vous aurait échappé. Je ne suis pas arrivée à retracer le billet original (il a été blogué et reblogué à l’infini), mais l’auteure serait Rosemarie Urquico. Désolée, c’est en anglais.

Date a girl who reads. Date a girl who spends her money on books instead of clothes. She has problems with closet space because she has too many books. Date a girl who has a list of books she wants to read, who has had a library card since she was twelve.

Find a girl who reads. You’ll know that she does because she will always have an unread book in her bag.  She’s the one lovingly looking over the shelves in the bookstore, the one who quietly cries out when she finds the book she wants. You see the weird chick sniffing the pages of an old book in a second hand book shop? That’s the reader. They can never resist smelling the pages, especially when they are yellow.

She’s the girl reading while waiting in that coffee shop down the street. If you take a peek at her mug, the non-dairy creamer is floating on top because she’s kind of engrossed already. Lost in a world of the author’s making. Sit down. She might give you a glare, as most girls who read do not like to be interrupted. Ask her if she likes the book.

Buy her another cup of coffee.

Let her know what you really think of Murakami. See if she got through the first chapter of Fellowship. Understand that if she says she understood James Joyce’s Ulysses she’s just saying that to sound intelligent. Ask her if she loves Alice or she would like to be Alice.

It’s easy to date a girl who reads. Give her books for her birthday, for Christmas and for anniversaries. Give her the gift of words, in poetry, in song. Give her Neruda, Pound, Sexton, Cummings. Let her know that you understand that words are love. Understand that she knows the difference between books and reality but by god, she’s going to try to make her life a little like her favorite book. It will never be your fault if she does.

She has to give it a shot somehow.

Lie to her. If she understands syntax, she will understand your need to lie. Behind words are other things: motivation, value, nuance, dialogue. It will not be the end of the world.

Fail her. Because a girl who reads knows that failure always leads up to the climax. Because girls who understand that all things will come to end. That you can always write a sequel. That you can begin again and again and still be the hero. That life is meant to have a villain or two.

Why be frightened of everything that you are not? Girls who read understand that people, like characters, develop. Except in the Twilight series.

If you find a girl who reads, keep her close. When you find her up at 2 AM clutching a book to her chest and weeping, make her a cup of tea and hold her. You may lose her for a couple of hours but she will always come back to you. She’ll talk as if the characters in the book are real, because for a while, they always are.

You will propose on a hot air balloon. Or during a rock concert. Or very casually next time she’s sick. Over Skype.

You will smile so hard you will wonder why your heart hasn’t burst and bled out all over your chest yet. You will write the story of your lives, have kids with strange names and even stranger tastes. She will introduce your children to the Cat in the Hat and Aslan, maybe in the same day. You will walk the winters of your old age together and she will recite Keats under her breath while you shake the snow off your boots.

Date a girl who reads because you deserve it. You deserve a girl who can give you the most colorful life imaginable. If you can only give her monotony, and stale hours and half-baked proposals, then you’re better off alone. If you want the world and the worlds beyond it, date a girl who reads.

Or better yet, date a girl who writes.

«Ask her if she loves Alice or she would like to be Alice.» Et vous? Moi, je n’arrive pas à me décider.

(Pour ceux que ça intéresse, Date a girl who reads a été rédigé à l’origine en réponse à ce texte. Il y a deux pages. Intéressant, surtout vers la fin: «You, the girl who reads, make me want to be everything that I am not. But I am weak and I will fail you, because you have dreamed, properly, of someone who is better than I am. You will not accept the life that I told of at the beginning of this piece. You will accept nothing less than passion, and perfection, and a life worthy of being storied»…)

2011 en 7 vidéos

J’aime autant filmer que prendre des photos en voyage. Pour des raisons pratico-pratiques, je tourne moins qu’auparavant (disons que prendre des notes, filmer et photographier simultanément est légèrement complexe), mais j’aime rapporter des images vidéos des destinations que je découvre, ne serait-ce que de courtes cartes postales.

Mes topos préférés de l’année qui vient de se terminer? Les voici…

Lire la suite

Bilan voyages de 2011

Crédit photo: Anne Marie Parent

Je viens de publier un long billet sur EnTransit.ca dans lequel je partage mes coups de coeur voyages de l’année 2011. Les hôtels, restaurants, spas, vues, expériences qui m’ont le plus marquées? Par ici pour le découvrir. ;-)

Pour le suivre sur Twitter: @Technomade.