Le bonheur est dans le gelato

Le bon côté d’être mon propre patron est que je choisis d’écrire sur ce qui me plaît. Je préfère de loin proposer des sujets qui m’allument réellement à mes différents clients qu’attendre patiemment les commandes les bras croisés. Il m’arrive de me faire dire non. Dans ces cas-là, tant pis. Je sais qu’aucune de mes idées n’est perdue, de toute façon. Surtout celles qui gardent l’étincelle allumée au fond de mes yeux…

L’avantage de bloguer est bien sûr l’extraordinaire liberté du média. Sur EnTransit.ca, dans la section Voyage de MSN.ca, j’écris sur des sujets aussi éclectiques que les films d’avion et de vieilles bagnoles aperçues dans un musée, en plus de relater mes aventures aux quatre coins de la planète.

La semaine dernière, j’ai décidé de me «péter un trip» en traitant d’un sujet de la plus haute importance: la crème glacée italienne. Résultat, deux billets dans lesquels je décris mes péripéties pour trouver la meilleure à Florence et à Rome. Il n’est aucunement question de m’improviser critique gastronomique: mon but est plutôt de vous faire sourire… et saliver un peu.

Bon appétit! ;-)

Merci à Vacances Transat, grâce à qui ce délire gourmand a été possible, ainsi qu’à MSN.ca, qui  me laisse être 100% moi-même depuis près de trois ans.

Pour me suivre sur Twitter: @technomade.

Lueur au bout des casseroles

Je suis nulle pour estimer le nombre de personnes dans une foule. Ce soir, dans le Vieux-Longueuil, c’est surtout cette image du coucher de soleil accompagnée d’un tintamarre de casseroles qui m’a marquée. Entre les râpes à fromage, les louches, les passoires et autres baguettes orientales, j’ai croisé de vieux copains de cégep (on parle de celui de Jonquière, là là!), des amis de ma fille, des voisins. Un mélange hétéroclite incluant poussettes et personnes âgées.

Quinze secondes captées avec Viddy sur la rue Chambly.

À lire également: Beaucoup de bruit… sûrement pas pour rien.

For my english friend, an article from The Guardian: Montreal’s "casseroles" cook up a storm over Quebec’s anti-protest law.

(Photo prise sur le vif avec mon iPhone.)

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Beaucoup de bruit… sûrement pas pour rien

Je fais partie de ceux qui n’ont pas manifesté contre la hausse des frais de scolarité, mais qui sont sortis de leurs gonds à l’annonce de la loi 78. Peu importe ce qu’on pense de la grève étudiante, il me semble inconcevable d’appuyer pareille absurdité.

Il y a à peine quelques jours, j’avais envie de fuir la belle province. J’étouffais sous le poids de ces discours tantôt moralisateurs, tantôt convenus, de part et d’autre. Aujourd’hui, j’ai plutôt envie de me planter les pieds au sol pour voir ce qui germera au cours des prochains mois (remarquez, ça me passera sûrement, mes racines préférant nettement le vent à la terre…).

Il me rassure, ce concert de casseroles qui prend de plus en plus d’ampleur, soir après soir. Mon Québec (car ce n’est plus qu’un phénomène montréalais) n’est peut-être pas si léthargique, après tout.

Idem pour moi.

J’ose espérer que tous ces voisins qui ont usé leurs cuillères de bois côte à côte continueront de se regarder après la fin du concert. Que ce n’est pas qu’une question d’idées, mais aussi de rythme. Que chacun se souviendra que l’harmonie jaillit parfois d’une certaine cacophonie. Et que le sourire peut-être plus redoutable que la colère.

Deux vidéos de 15 secondes tournées avec l’application Viddy dans le Vieux-Longueuil, ce soir, alors que la foule (évaluée à 500 ou 700 personnes à certains moments, selon les sources) se disperçait tranquillement.



P.S.: Pas de casserole sous la main? Procurez-vous iCassolator;-)

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Astuces pour voyageuses en solo

Il y a quelques semaines, inspirée par cet article d’Evelyn Hannon alias Journeywoman, j’ai proposé à La Presse de recueillir les tuyaux de voyageuses en tous genres, de tous âges et de tous les milieux. Le résultat a été publié dans l’édition du samedi 5 mai. Comme j’ai reçu de nombreuses réponses intéressantes, en voici quelques autres en bonus. Certains témoignages sont redondants, mais j’ai choisi de les présenter quand même parce que chacun a sa propre couleur. Vous constaterez rapidement que la plupart des femmes qui répondent à ce genre d’appel travaillent de près ou de loin dans le domaine des communications.

Lire la suite

Des forfaits tout compris au Québec?

Village-Vacances Petit-Saguenay

Oui, c’est possible! J’en présente six sur Coupdepouce.com en Estrie, aux Îles de la Madeleine, au Saguenay, dans la région de Québec et en Gaspésie. Par ici! Lire la suite

Italia, mi amore

Ah! L’Italie… C’est ma troisième visite au pays de César et je me sens toujours aussi petite devant son imposante stature. Il y a tant à voir, à découvrir, à sentir et à goûter que malgré tout ce j’engouffre, je reste sur ma faim. Il y a plusieurs Italie et il faut plusieurs voyages pour s’en approprier de petits bouts. Je n’aurai donc pas le choix de revenir…

Après cinq journées fantastiques en Toscane, je me trouve à Rome jusqu’à demain. Pour vous donner un aperçu des paysages qui m’ont éblouie au cours des derniers jours, voici un plan séquence tourné (et monté) avec mon iPhone dans le magnifique village de Pienza, en Toscane.


D’autres billets à venir sur EnTransit.ca… D’ici là, je poursuis ma mission de goûter le plus de gelato possible! ;-)

À découvrir également: Carte postale de la Toscane (sur EnTransit.ca, MSN.ca)

Je suis l’invitée de Vacances Transat, qui propose des forfaits «écogastronomiques» en Italie depuis ce printemps.

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Dix choses surprenantes à propos d’Hollywood

Star1

Comme tout le monde qui se rend à Los Angeles pour la première fois, je n’ai pas pu résister à l’envie de prendre des photos des étoiles d’Hollywood boulevard et des empreintes qui se trouvent devant le Graunman’s Chinese Theatre.

Mais en déambulant sur les traces de Shirley Temple et autres John Woo, j’ai réalisé que je ne savais pas grand chose de ce secteur mythique. Quelques infos qui m’ont marquée au fil de mes lectures.

1- Hollywood boulevard portait le nom de Prospect Avenue jusqu’en 1910, année où le quartier a été annexé à la ville de Los Angeles.

2-  Seules les véritables grandes stars ont l’honneur d’avoir leurs empreintes dans le ciment du Grauman’s Chinese Theatre. À ce jour, 175 artistes y ont enfoncé leurs mains et leurs pieds, dont Shirley Temple, Marylin Monroe, Clark Gable, Humphrey Bogart et John Wayne, mais aussi les membres du casting original de Star Trek et les robots de Star Wars. L’idée aurait surgit suite à un banal accident. Un ouvrier aurait marché par mégarde dans le ciment frais, ce qui aurait inspiré Sid Grauman, propriétaire des lieux. La première cérémonie a honoré Mary Pickford et Douglas Fairbanks. Charlie Chaplin a quant à lui laissé ses empreintes lors de la 10e cérémonie, en janvier 1928.

3- Le Walk of fame est inauguré en 1958. Il est situé des deux côtés d’Hollywood boulevard et de Vine Street.

La suite sur EnTransit.ca (MSN.ca)!