En route pour Charlevoix


L’une de mes grandes frustrations de Québécoise est de ne pas pouvoir me déplacer aisément en train dans la Belle Province. J’ai beau vouer un amour inconditionnel à ce moyen de transport, l’amour n’est pas suffisant pour faire pousser des rails partout où j’ai envie d’aller. Ni pour faire rouler des trains dessus.

Heureusement, je ne suis pas la seule à entendre des «tchou-tchou» dans mes rêves. Daniel Gauthier et l’équipe duMassif aussi! Le Train Le Massif de Charlevoix, qui relie Québec à La Malbaie depuis l’automne dernier, démontre que tout est possible. Même convaincre les visiteurs de découvrir cette région fabuleuse autrement qu’en voiture.

Prêt pour une «croisière ferroviaire»?

La suite sur EnTransit.ca (MSN.ca)

À découvrir également: Retomber en enfance au MassifEn route pour QuébecL’Ouest canadien à bord du Rocky MountaineerToronto-Vancouver en train, En voiture! Traversée du Canada en train (galerie de photos), Les voyages mythiques en train, Je voulais être cette fille (Train on the brain), Trouvez MJ (vidéo sur la traversée du pays en train), L’Alsace en trainDécalage Montréal-Chambord et 10 choses à faire absolument au Canada.

Note: la photo de la chute Montmorency a été retravaillée avec différentes applications iPhone.

Bilan voyages de 2011

Crédit photo: Anne Marie Parent

Je viens de publier un long billet sur EnTransit.ca dans lequel je partage mes coups de coeur voyages de l’année 2011. Les hôtels, restaurants, spas, vues, expériences qui m’ont le plus marquées? Par ici pour le découvrir. ;-)

Pour le suivre sur Twitter: @Technomade.

Mon salon du livre 2011

Le Salon du livre de Montréal vient de prendre fin. Comme à chaque fois que je termine un salon, je vis un petit deuil. Un peu comme au retour d’un voyage. (Remarquez, j’ai drôlement apprécié mon «linge mou», mon pot de Nutella et ma doudou, aujourd’hui.;-) Lire la suite

KLM récidive

KLM a vraiment compris comment créer le buzz sur les médias sociaux au cours des dernières années. La compagnie aérienne connaîtra-t-elle le même succès avec ses nouvelles vidéos destinées à promouvoir son menu à la carte?

J’ai un penchant pour l’Indonesian rice dishes

Les autres vidéos sont disponibles sur la chaîne YouTube de KLM.

Sur le même sujet: Après les amis Facebook, les amis «Bluenity», KLM fait sourire les passagers… et récolte un million de tweets! et Pari tenu pour KLM.

À découvrir également: Bouge de là (vidéo hilarante d’Air New Zealand), Mala Vida à l’aéroport (vidéo mettant en vedette Nouvelle Vague) et Les passagers veulent avoir du fun (vidéo avec Cindy Lauper).

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Un baluchon pour deux… c’est parti!

Je suis tellement excitée, mon premier billet pour le blogue Un baluchon pour deux, sur le site Coupdepouce.com, est enfin en ligne! Je travaille en coulisses depuis des mois sur ce projet… J’espère que vous prendrez plaisir à voyager avec nous! :-)

À lire également: Un nouveau projet, dans lequel je résume les grandes lignes de cette aventure.

Quand une blogue-trotteuse rencontre un globe-cooker

Ce matin, j’étais à l’émission Christiane Charette, à la Première chaîne de Radio-Canada, où j’ai eu l’occasion de discuter avec Frédéric Chesneau, alias le Globe-Cooker. Quelle belle rencontre! Après cinq minutes de conversation (hors d’ondes), nous convenions que l’Asie était LE continent à parcourir d’est en ouest, du nord au Sud. Le genre de personnage avec qui je partirais sac au dos sans hésitation. On avait d’ailleurs tellement de plaisir que je me suis immiscée dans son entrevue, et lui, dans ma chronique (c’est quelque chose que J’ADORE de cette émission, le fait qu’on puisse spontanément décider de mélanger les univers).

Toutes ces discussions autour de la nourriture ont causé un déferlement de souvenirs gustatifs et olfactifs tous plus vifs les uns que les autres.  Un touillage de moments jouissifs et répugnants.

Le premier contact de la sauce gumbo avec mes papilles, à Ouagadougou (texture gluante qui m’a fortement déplue).

Le pain Nan de ce restaurant de Goa qui croustillait sous la dent (miam!).

Ces montagnes de proscuitto et de parmesan, à Florence.

Cette langouste préparée par une jeune cubaine et dégustée chez elle.

Cette divine gelato d’Alaska, à Venise.

Ce jambon qui a même son musée, à Madrid.

Ces pad thai avalés en vitesse sur la rue, à Bangkok.

Le «tofu puant» taïwanais, macéré dans des substances douteuses pendant des semaines et que je n’ai jamais eu le courage de goûter tant son odeur m’était insupportable.

Ces succulents calmars cuits sur le barbecue dans les marchés de Taïwan.

Ces crevettes gigantesques et savoureuses, à Keelung, Taïwan.

Cette avalanche de sushi exquis, à Vancouver.

Les dim sum au petit déjeuner, à Hong Kong.

Les sashimis si étranges de ce petit sushi bar de Tokyo qu’il m’était impossible de deviner de quelles bestioles ils pouvaient provenir.

Le poisson et le crabe frais cuits sur un feu de camp et dégustés len-te-ment sur une plage de la Petite Côte sénégalaise.

Petite Côte sénégalaise, décembre 2003

Lire la suite

On se voit au Salon?

Ce week-end, je serai au Salon du livre de Québec en compagnie de lui, lui, elle, elle, luielle, elle, elleelle, luielle, elle, elleelle et lui. Ah! Et elle aussi (facile à repérer, on a qu’à chercher un attroupement d’ados)! Parce que les salons du livre, c’est le plaisir de rencontrer les lecteurs autant que de retrouver les copains auteurs, éditeurs, attachés de presse, etc. Un moment d’évasion (et de délire) pour nous qui passons nos journées devant nos écrans (enfin, je parle pour moi, là).

Si vous êtes dans le coin, passez me dire bonjour au stand 713 (éditions La Goélette). Je signerai la plupart du temps en même temps que Sandra Doyon (Vivre dans la nuit, vous vous souvenez?). Si c’est pas du «deux pour un», ça! :-D

Mes présences:

Samedi: de 11h à 12h30 et de 16h à 17h

Dimanche: de 12h30 à 13h30 et de 14h30 à 15h30

Pour l’horaire complet des auteurs de La Goélette, par ici. Pour la liste complète des auteurs présents, par là.

P.S.: Mais non! La chanteuse de Nuance, c’était plutôt cette Sandra-là. Moi, je parle de celle-ci!

P.P.S.: Petite pensé pour toi Cécile… Tu vas me manquer!

RIP la Flip

À Rome, pendant que je filmais des «légionnaires» devant le Colisée

Je suis en deuil. Cicso a annoncé la mort de la Flip, hier. Laurent Lasalle en parle sur Triplex ce matin. Je ne suis pas d’accord avec lui quand il écrit:

Pour avoir utilisé la caméra par le passé (j’ai l’ai achetée un samedi — je l’ai retournée au magasin le lendemain), je n’ai pas été impressionné par le résultat de la captation. Bien que la prise en main verticale de l’appareil soit confortable et naturelle, elle permet moins de stabilité qu’un téléphone maintenu horizontalement à deux mains.

Je pense que c’est avant tout une question d’habitude (et une habitude ne se crée pas en une soirée de test!). De choix de caméra, aussi. Perso, je fais des images beaucoup plus stables avec l’Ultra, qui est un peu plus massive (et lourde – il y avait aussi un stabilisateur d’image dans la dernière version). Mais je préfère malgré tout le modèle Mino, plus léger et avec une meilleure qualité d’image. Lire la suite

Après l’espace, les fonds marins

Image 5
Richard Branson aime repousser les limites. Après Virgin Galactic, voilà que l’excentrique homme d’affaires anglais se lance à la conquête des océans. Pas question ici de s’immerger quelques heures pour admirer les poissons. Virgin Oceanic propose un véritable voyage au fond des mers, là où l’homme n’a encore jamais secoué les palmes.

Virgin is taking the next step in human exploration. This time, the voyage is to the last frontiers of our own Blue Planet: the very bottom of our seas.

L’exploration se fera à bord d’un sous-marin pouvant rester immergé pendant 24h. Un seul passager prendra place aux côtés du pilote Chris Welsh. Cinq plongées sont prévues sur une période de deux ans.

Détail intéressant, un partenariat avec Google permettra de cartographier les régions visitées. Les photos et les vidéos pourront être intégrées à Google Earth.VIrgin OceanicVIrgin Oceanic

Le lancement a eu lieu le 5 avril dernier. C’est l’Américain Steve Fossett, décédé lors d’un accident d’avion en 2007, qui est à l’origine de ce projet. On peut suivre les développement de Virgin Oceanic sur Twitter.

Je ne sais pas si j’aurais le courage de monter à bord… Et vous?

(Sources: FubizVirgin.com et AFP)

Cours de «québécois» façon Transat

Contrairement à ce qui est écrit dans l’article du journal Le Devoir, il est toujours possible d’entendre les cours de «parlure québécoise» imaginés par l’équipe française d’Air Transat. La preuve ici. Ils ne sont cependant plus annoncés sur la page consacrée à l’apprentissage de quelques phrases clés en langues «étrangères».

J’avais tweeté le lien du fichier audio hier soir, après être tombée par hasard sur l’info en parcourant Facebook. Au moment de rédiger ces lignes, il est toujours fonctionnel.

Si, comme plusieurs, ma première réaction a été l’indignation, j’avoue avoir relativisé après avoir fait écouter l’extrait à mon sénégalais de mari, installé au Québec depuis bientôt neuf ans. «C’est purement humoristique», a-t-il tranché, amusé par mon air outré. Bon, d’accord, mais tant qu’à aller dans la caricature, mieux aurait peut-être valu y aller encore plus à fond, afin qu’on en soit tout à fait certains. ;-)

MÀJ 12 avril, 11h20: Je viens de voir que la page où il était toujours possible d’entendre les MP3 vient d’être désactivée.

Pari tenu pour KLM

Vous souvenez-vous de ce vol inaugural Amsterdam-Miami qui a décollé une semaine plus tôt que prévu grâce à la mobilisation d’artistes sur les médias sociaux? Si ce n’est pas le cas, je vous résume la saga: déçus que la compagnie offre la nouvelle liaison vers la Floride à compter du 27 mars 2011, soit une fois l’Ultra Music Festival passé, le DJ Sied van Riel et le producteur Wilco Jung ont communiqué avec KLM Royal Dutch Airlines par l’entremise de Twitter. Réponse de la compagnie: si vous arrivez à obtenir un nombre suffisant de réservations d’ici sept jours (le chiffre lancé à l’origine varie selon les sources), vous pourrez vous rendre à destination une semaine avant la date prévue du lancement.

Les médias sociaux et le site créé pour l’occasion leur ont plutôt permis de remplir cette mission en… cinq heures seulement! Ce fut non seulement le premier vol de la compagnie vers Miami depuis plusieurs années, mais aussi la première fois dans toute l’histoire de l’aviation qu’un vol était affrété suite à un pari lancé sur Twitter. Leur exploit est également inscrit dans le livre des records Guiness, puisqu’ils ont créé, du coup, la piste de danse la plus élevée du monde (environ 10 km au-dessus du niveau de la mer).

À bord, l’ambiance était survoltée, comme en témoigne cette vidéo téléversée sur YouTube par KLM le 4 avril dernier.

Ce n’est pas la première fois que KLM utilise les médias sociaux à bon escient. Rappelez-vous de «KLM Surprise», dont je vous avais parlé ici.

À découvrir également: Bouge de là (vidéo hilarante d’Air New Zealand), Mala Vida à l’aéroport (vidéo mettant en vedette Nouvelle Vague) et Les passagers veulent avoir du fun (vidéo avec Cindy Lauper).

MÀJ 8 avril: Gina Desjardins a aussi parlé de l’aventure de KLM sur le blogue Triplex de Radio-Canada.

La lavande contre les punaises?

Photo: La Maison Lavande

Dans une autre vie, j’étais reporter à l’émission Le Petit Journal, animée par Nancie Ferron, qui en était aussi la rédactrice en chef (probablement l’une des plus belles périodes de ma vie professionnelle, d’ailleurs – que de plaisir à expérimenter, se casser la gueule, se relever et expérimenter encore!). Dans cette vie-ci, je suis une auteure, blogueuse et chroniqueuse qui se spécialise de plus en plus en tourisme et Nancie est copropriétaire de Pure Lavande, fabricant de produits à base de lavande (je vous reparlerai des champs qu’il est possible de visiter, à Saint-Eustache, quand j’aurai eu l’occasion de m’y rendre).

Le commentaire de Karine, suite à mon billet sur les punaises, m’a rappelée que la lavande était abondamment utilisée par nos grands-mères pour chasser les mites et les poux. J’ai donc passé une commande illico chez Pure Lavande, me disant que les punaises devaient avoir des goûts (ou dégoûts) similaires aux poux. J’en ai profité pour demander à Nancie son avis sur la question. Sa réponse: Lire la suite

Bouge de là

Gary Lawrence en a fait mention sur son blogue la semaine dernière (je craque pour la mémé nu-vite!) et j’en avais glissé un mot ici il y a quelques mois: Air New Zealand a des idées complètement déjantées pour faire parler d’elle. La compagnie a lancé une nouvelle vidéo le 27 mars dernier, qui m’a fait rire aux éclats à plus d’une reprise.

Allez, on se secoue les punaises… heu, les puces!

Stetch and slide… Yeah! You’re a giraffe!

Ai-je besoin d’ajouter que J’ADORE?

(Via le Carnet de bord de Damien Guinet)

Obsession: punaises

En 2009, j’avais eu une discussion à propos des punaises de lit avec Martine Pagé, suite à la publication de ce billet dans lequel je parlais de ma (récente) passion pour les hôtels. À l’époque, je prenais la chose à la légère, me disant qu’une fois les exterminateurs passés, les bestioles étaient éradiquées, de toute façon. Un hôtel qui avait hébergé des punaises et les avait chassées me semblait même un bon choix, puisque passé au peigne fin pour éviter une récidive. J’avais tort…

J’affichais la même désinvolture en décembre dernier quand mon collègue Pascal Forget s’est mis à me parler de ses lectures sur le sujet pour l’émission Le Code Chastenay, alors que nous nous rendions à Sherbrooke pour la Tournée Ztélé. Moi qui n’écoute généralement que d’une oreille tout discours pouvant entacher mon plaisir de voyager, je n’ai pas pu m’empêcher de tendre les deux.

Ce soir-là, dans ma chambre d’hôtel,  j’avoue avoir inspecté les draps pour la première fois. Je me laissais peu à peu envahir par le doute.

À force d’entendre parler de ces foutues punaises, j’ai décidé de creuser le sujet. J’en ai tiré un long billet pour mon blogue MSN il y a deux semaines. Depuis, je n’arrête pas de tomber sur d’autres articles et annonces qui contribuent à alimenter ma nouvelle paranoïa.

Lio Kiefer, notamment, a répondu à la question d’un lecteur dans son blogue, la semaine dernière:

Ce qu’il y a de généreux chez la punaise de lit, c’est qu’elle ne fait pas de différence entre le lit bourgeois et la couche prolétaire. Elle se reproduit et elle attaque l’endormi(e), lui suce le sang et continue ses parcours nocturnes. Au microscope, elle a fière allure. Tête sympathique, mandibules généreuses, pattes discrètes. Si elle ne fréquentait pas nos futons, elle pourrait même devenir une mascotte.

«La rumeur court qu’une personne sur 10 a des punaises chez elle à New York», écrit-il plus loin. Il mentionne aussi le site The Bedbug registry,  un genre de «TripAdvisor» de la punaise. Quels hôtels ou appartements ont été pris d’assaut par cette «mafia»? Aucune envie de suivre ses traces… et encore moins de me mettre au lit avec elle. Lire la suite