5 expériences inusitées à vivre dans l’Ouest canadien

Explorer

Ce n’est pas parce qu’on habite un pays qu’on le connaît, surtout quand il a la taille du Canada! Voici cinq choses insolites à découvrir sans même avoir besoin de sortir votre passeport.

1. Observer des serpents au Manitoba

La petite municipalité de Narcisse, située à environ 130 km au nord de Winnipeg, détient le record de la plus grande concentration de couleuvres au monde.

Ces couleuvres rayées à flanc rouge, aussi connues sous le nom de serpents-jarretières, sortent par dizaines de milliers après la fonte des neiges. Il paraît qu’on peut les entendre de très loin…

Le gouvernement du Manitoba explique comment s’rendre et préparer son périple.

2. Découvrir une piste d’atterrissage pour OVNI en Alberta

Au milieu des années 1960, alors que les Canadiens se demandaient comment souligner le centenaire de leur pays, les habitants de Saint Paul, au Manitoba, ont mis de côté parcs et statues et ont opté pour la construction de la première piste d’atterrissage pour OVNI. On peut lire l’inscription suivante sur une plaque décrivant les lieux: «République de Saint-Paul (Stargate Alpha) – Le terrain sur lequel a été édifiée la plate-forme été déclaré zone internationale par la ville de Saint-Paul, « comme symbole de notre foi en l’humanité pour qu’elle préserve l’univers de guerres et de conflits nationaux. Ce voyage dans l’espace sera sans danger pour tous les êtres intergalactiques. Tous les visiteurs de la Terre et d’ailleurs sont les bienvenus sur ce territoire et dans la ville de Saint-Paul.»

3. Visiter Vulcan city en Alberta

Vulcan city se trouve à une heure et demie de route au sud-est de Calgary. La petite ville, qui vit surtout de l’agriculture, ne doit pas son nom à la série Star Trek, mais à un fou de mythologie grecque qui l’a baptisée ainsi au début des années 1920.  Avec un nom pareil, elle est devenue un véritable lieu de pèlerinage pour les adeptes de la série culte. Tous les mois de mai se tient désormais le festival des Vulcains. Il est aussi possible de visiter Vulcan Tourism and Trek Station depuis 1988.

4. Explorer une pyramide en Colombie-Britannique

La réputation de la région viticole de la vallée de l’Okanagan n’est plus à faire. Pour parvenir à mettre en marché des produits de qualité, certains sont prêts à tout… même à laisser vieillir leurs vins dans une réplique de quatre étages de la célèbre pyramide de Chéops, en Égypte! Le Summerhill Pyramid Winery a mis de l’avant cette idée saugrenue parce que la pyramide permet de nous connecter sur des choses qui dépassent la compréhension intellectuelle…

5. Marcher sur un glacier en Alberta

La route entre Banff et le lac Louise offre des panoramas hors du commun. Icefields Parkway frôle même le glacier Athabasca, l’un des plus accessibles au monde. Ce dernier est si grand que s’il logeait toute la population d’Amérique du Nord, chaque personne bénéficierait d’un espace d’au moins un mètre carré! Il est possible de l’explorer à bord d’un «Ice Explorer», véhicule tout-terrain muni de six roues. J’ai eu la chance de prendre part à l’aventure en 2011. Impressionnant!

300148_10150299939491039_1857934120_n294808_10150299942101039_1330391734_n

(Sources: www.canadacool.com, www.ustboniface.mb.ca, www1.travelalberta.com et centredesmedias.canada.travel)

Une première version de cet article a d’abord été publié sur Canoe.com en avril 2010, dans le cadre de ma chronique «Choc des cultures».

À découvrir également: Jasper en quelques clichés et l’ensemble de mes billets sur le Canada sur EnTransit.ca et sur Taxibrousse.ca.

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

Naturellement glamour

189996_10150989799596039_1062234077_n

En empruntant les routes sinueuses qui mènent au Balnéa spa, à Bromont-sur-le-lac, dans les Cantons-de-l’Est, on perd peu à peu ses repères. La ville est loin derrière et, devant, la nature nous ouvre les bras. On s’y blotti sans hésiter, charmé illico par sa crinière luxuriante et son ventre duveteux.

Il suffit d’un regard pour que le temps s’arrête. On se drape dans l’instant présent à la seconde où on laisse nos pulls au vestiaire.

En sortant du bâtiment principal, la vue impose un temps d’arrêt. Il faut contempler le site de bas en haut, de droite à gauche. Au pied de la colline, le Club de plage accueille les visiteurs pendant l’été (jusqu’à la mi-octobre, selon la température). Des chaises longues s’alignent sur le quai. Certains fixent les adeptes du yoga sur planche, qui pagaient un peu plus loin. D’autres ont le nez plongé dans un bouquin.

183696_10150990154201039_1600827882_n

Lecture et Mumm Napa rosé

Lecture et Mumm Napa rosé

En remontant, on aperçoit la nouvelle plateforme de yoga et le bar, où défilent depuis 2010 les stars actuelles de la gastronomie québécoise dans le cadre de L’été des chefs. Puis, on remonte doucement la pente et les escaliers de pierres…

Le chef François Côté du restaurant L'Impérial, à Granby, a participé à l'édition 2012 de L'été des chefs

Le chef François Côté du restaurant L’Impérial, à Granby, a participé à l’édition 2012 de L’été des chefs

Gros pétoncles grillés, nouilles soba, herbes d'Asie et sauce ponzu (création du chef François Côté pour L'été des chefs 2012)

Gros pétoncles grillés, nouilles soba, herbes d’Asie et sauce ponzu (création du chef François Côté pour L’été des chefs 2012)

Bien sûr, il y a les bassins. Bains tourbillons, bains froids. Sans oublier le bain de vapeur au parfum d’eucalyptus. Plusieurs salles de repos sont aménagées ça et là. Par beau temps, on peut dénicher des coins plus tranquilles. On arrive presque à oublier qu’on se trouve dans l’un des spas les plus prisé de la province.

Vient ensuite l’heure des choix. Rester ainsi à contempler l’horizon toute la journée? Faire la routine des bains en bonne et due forme, c’est-à-dire de 15 à 20 minutes dans un espace chaud (sauna, bain turc ou jacuzi), quelques secondes (jusqu’à une minute) dans l’eau froide, puis une pause d’au moins 15 minutes minutes (circuit à répéter à trois reprises pour maximiser les effets)? Essayer «l’acro yoga»? Opter pour l’un des multiples soins ou massages offerts? Bien entendu, mieux vaut avoir réservé ledit soin à l’avance (idéalement, prévoir un délai d’environ une semaine). De toute façon, les possibilités sont si nombreuses qu’il vaut mieux avoir fait ses devoirs.

Pour les petits (ou les gros) creux, le restaurant offre un menu franchement inspirant. La carte a été complètement revampée au début du mois de juillet 2012. Au menu : plateau de fromages du Québec, salade de magret de canard local fumé, terrine de campagne de saumon, effiloché de côte levée, paillot de chèvre traditionnel, salade de crevettes et poummes de terre nouvelles, soupe façon thaïe… Sans parler des petits plats ou du «cru», soit des mets 100% vegan, à base d’ingrédients bios et locaux (dans la mesure du possible).

Pas question d’oublier les desserts. Le carré chocolat 72%, avec ses copeaux de noix de coco et cajou, son caramel croquant, sa compote de banane et ses grains de fleur de sel, est à se rouler par terre.

Brownies

Brownies

Aussi à signaler : les accords mets-vins proposés par Élyse Lambert, élue Meilleur Sommelier des Amérique en 2009. Il y a même du champagne au menu…

Carte des vins

Carte des vins

Totalement glamour, le Balnéa? Certes, mais les paillettes, on les voit sur le lac en plein soleil. La nature reste la véritable star des lieux.

P.S. : Rassurez-vous, accros de la techno, même si les téléphones cellulaires ne fonctionnent pas très bien sur le site, il est possible de se brancher à WiFi dans le restaurant. Cela dit, ils sont interdits, hein. ;-)

P.P.S. : On y va mollo sur l’alcool, tout de même. Expérience thermale et consommation excessive ne font pas bon ménage!

À découvrir également: Voyages sur tables, Une île privée aux Bahamas rien que pour soi… ou presque, Virée spas à Vancouver, Un spa unique au monde et 10 coups de coeur torontois,

(Une première version de cet article a été publié sur MSN.ca en septembre 2012.)

Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter, Facebook et Instagram.

Dormir dans une suite-condo à Tremblant

lac [1600x1200]

Note: Pour le contexte, lire Cinq ans, cinq concours.

Connaissez-vous Côté Nord Tremblant, qui propose des séjours dans des chalets de luxe et des suites-condos? Le site de Fraternité-sur-Lac comprend les Suites-sur-Lac, un Centre villageois, le Club privé de la Pointe et un spa nordique. Il se trouve à une quinzaine de minutes (en voiture) du village piétonnier de Tremblant. Visite guidée.

LaPointeEntree_Modified

Bienvenue à Côté-Nord

1BR CONTEMP1-1

Suite-condo

3 BR CONTEMP 5

Chambre contemporaine d’une suite-condo

pool1 [1600x1200]

La piscine

Vous aimeriez séjourner dans une suite-condo à Côté-Nord? Aimez la page de Taxi-brousse sur Facebook et remplissez le formulaire de participation d’ici le 2 avril, 17h!

Pour participer, par ici.

MÀJ 2 avril, 17h15: Le concours est maintenant terminé. La gagnante: Marie-Claude Thomas! Félicitations!

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

Nuit étoilée au centre-ville de Montréal

VOG_Chambre Rénovée 2

Un vendredi soir de janvier au centre-ville de Montréal. Je sors d’un restaurant huppé, repue et légèrement «pompette». En glissant ma main de ma poche, ma bague vole en éclat. Je me retrouve le majeur ensanglanté. C’est dans cet état que je me présente à l’hôtel Loews Vogue, rue de la Montagne, où je dois passer la nuit.

Toujours impressionnant, un doigt qui pisse le sang! En moins de cinq minutes, je me retrouve entourée de quatre personnes. On court me chercher désinfectant et pansement. Voilà comment débute mon séjour dans cet hôtel cinq étoiles qui vient de subir une cure de Jouvence de cinq millions de dollars.

Le personnel sera aussi attentionné tout au long de mon bref séjour. Ma chambre? Confortable à souhait. Mais c’est surtout la salle de bain qui me séduit. Une pièce immense avec baignoire à remous et téléviseur. Je passe presque plus de temps dans cette baignoire que dans mon lit, si confortable soit-il.

L’hôtel étant à distance de marche de plusieurs attractions, le lendemain, je flâne tranquillement dans les boutiques et m’arrête au Musée des beaux-arts. Jouer les touristes dans ma propre ville, j’adore!

À votre tour maintenant! L’hôtel Loews propose aux lecteurs de Taxi-brousse de gagner une nuitée dans une Suite Premium King (valeur de 250$). Pour participer, rendez-vous sur la page Facebook de Taxi-brousse! Le concours prendra fin le mardi 26 mars à 17h.

MÀJ 26 mars, 17h30: La gagnante est Stéphanie Rault! Félicitations!

Visitez aussi la page des concours des cinq ans de Taxi-boursse!

J’étais l’invitée de l’hôtel Loews.

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

Huit idées pour une nuit inoubliable au Québec

6a00e54f916452883401543434d072970c

Vous avez envie d’un week-end hors de l’ordinaire? Pourquoi ne pas choisir la destination en fonction de l’hébergement? Il existe de plus en plus d’alternatives aux classiques séjours dans un hôtel ou en camping. Où dormir l’été prochain?

1- Dans une roulotte gitane en Mauricie

Photo: Au Coin Rond

Photo: Le Rond coin

À Saint-Élie-de-Caxton, on ne trouve pas que le conteur le plus populaire du Québec! Le Rond coin propose de roupiller dans une roulotte gitane, un camion Romanichel, un camp de bûcheron ou une tente de prospecteur. De quoi alimenter vos rêves… ou vos fantasmes.

2- Dans une cabane dans les arbres, partout au Québec

Ce n’est pas parce qu’on a plus l’âge de Tom Sawyer qu’on doit oublier ses rêves de cabanes dans les arbres. Au contraire: ce type d’hébergement n’a jamais été aussi populaire. À Glen Sutton, dans les Cantons-de-l’est, tout près de la frontière américaine, des «refuges d’arbres» rustiques ravissent les adeptes. Au Saguenay, le Parc Aventures Cap Jaseux de St-Fulgence vous propose d’admirer le fjord du haut de bâtiments perchés à huit mètres. Ceux qui souhaitent plus de luxe peuvent quant à eux mettre le cap sur les Chalets dans les arbres Mont-Mégantic, où l’on peut se rapprocher des étoiles sans faire de compromis sur le confort.

3- Dans la forêt avec les loups, au Lac-Saint-Jean

Oubliez le Petit chaperon rouge, sa grand-mère et le bûcheron: les loups n’ont pas toujours si bon appétit. Du moins… pas quand on sait comment les approcher (ou pas)! Depuis une vingtaine d’années, Aventuraid propose différentes activités axées sur l’aventure. L’activité la plus inusité? Sans contredit la possibilité de dormir avec les loups dans un hébergement en plein cœur du parc Mahikan. Il est aussi possible d’observer les meutes pendant de plus courtes périodes.

4- Dans un sous-marin, dans le Bas-Saint-Laurent

Vous transformer en matelot pour une nuit ? C’est ce que permet le sous-marin Onondaga, à Pointe-au-père. Lors de cette aventure hors du commun, vous apprendrez les rudiments du métier, en plus de dormir sur le même genre de couchette que les «vrais» sous-mariniers.

5- Dans un zoo, en Montérégie ou au Lac-Saint-Jean

Source: Zoo sauvage de St-Félicien

Source: Zoo sauvage de St-Félicien

À Granby, il n’y a pas que les chats qui sont gris la nuit…. quelques visiteurs aussi! Une fois le parc zoologique fermé au public, une poignée de chanceux ont accès au site pour effectuer une visite nocturne des lieux. Ils peuvent ensuite roupiller dans l’une des cabanes aménagées dans les sentiers africains. Deux guides les accompagnent. Au petit matin, des tam-tams font office de réveille-matin.

Au Zoo Sauvage de Saint-Félicien, on vous propose de passer la nuit avec les caribous! En plus de visiter les coulisses du zoo, d’un dîner dans la ferme du colon, du canotage sur le lac Montagnais et d’une soirée autour d’un feu de camp, vous pourrez dormir dans une tente de prospecteur avec un troupeau de caribous.

6- Dans une maison de hobbits, dans les Cantons-de-l’est

«D’influence tolkienne avec ses ouvertures circulaires et son toit végétal, Le Troglo est digne du Seigneur des Anneaux», explique le site d’Entre cimes et racines, entreprises spécialisée dans les écogîtes en forêt. Le Troglo, habitat troglodytique, vous fera à coup sûr sentir loin de chez vous. Un conseil: prenez-vous à l’avance car la popularité de l’endroit ne se dément pas!

Photo: Tripadvisor.ca

Photo: Tripadvisor.ca

7- Dans une prison, en Mauricie

Il faut jouir d’une grande liberté pour choisir de passer la nuit derrière les barreaux! Depuis quelques années, pourtant, des gens n’hésitent pas à payer pour dormir en prison. À Trois-Rivières, le gardien complète votre fiche d’incarcération en suivant les procédures d’usage : photo, empreintes digitales et t-shirt de prisonnier. Vous dormirez là où de vrais criminels ont tenté de trouver le sommeil… du juste.  Vous aurez même droit au même petit déjeuner (du moins, similaire), composé de gruau et de rôties. Heureusement, la sentence n’est que d’une nuit! À noter que l’expérience est réservée aux groupes d’une quinzaine de personnes et qu’il est nécessaire d’effectuer une réservation.

8- Dans un yourte, partout au Québec

Photo: Marie-Julie Gagnon

Photo: Marie-Julie Gagnon

Habitation traditionnelle des nomades des steppes de l’Asie centrale, la yourte est aujourd’hui très répendue chez vous. La Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) propose ce type de «camping de luxe» dans plusieurs de ses parcs. Des campings privés ont également des yourtes, comme le Glamping Parc de la Rivière Métabetchouane, au Lac-Saint-Jean.

Il est possible de séjourner dans une yourte pendant l’hiver. Certains ont même concocté des forfaits sur-mesure pour la saison froide, comme Aventures Nord-Bec, à Stoneham. L’un d’eux inclus une promenade en traîneau à chiens.

Il y a aussi bien sûr la formule «prêt-à-camper» de la SÉPAQ, en tente Huttopia, Hékipia et tente-roulotte.

À découvrir également: ma chronique sur les lieux d’hébergement qui sortent de l’ordinaire (de partout dans le monde) à Libre-Service (MAtv – vers le milieu de l’émission), L’auberge de montagne des Chic-chocs en 15 clichés Instagram, Obsession: cabanes dans les arbres, Ma cabane (Ewok) au CanadaTourisme insolite, Des cabanes-hôtels dans les arbres, Camping cinq étoiles, 10 choses à faire au Saguenay-Lac-St-Jean et 10 bars et restaurants parmi les plus surprenants de la planète.

(Une première version de ce texte a été publié sur MSN.ca en 2012. Plusieurs modifications et mises à jour ont été apportées.)

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

10 coups de coeur torontois

En compagnie de Winy Bernard au restaurant Bosk de l'hôtel Shangri-La

En compagnie de Winy Bernard au restaurant Bosk de l’hôtel Shangri-La

Je fais régulièrement des sauts de puce dans la Ville reine. Au fil du temps, j’ai développé mes petites habitudes (bien que j’arrive encore à me perdre – mais je me perds aussi chez moi!). J’ai eu plusieurs coups de coeur au fil du temps. En voici quelques-uns.

1- La rue Queen West

Je vois déjà les Torontois branchouilles rouler des yeux en découvrant mon numéro un. Non, ce n’est pas d’aujourd’hui que ce coin fait partie des incontournables. En 2005, j’ai passé un merveilleux séjour à l’hôtel Drake, aussi reconnu pour ses soirées thématiques et ses cocktails (la terrasse du Sky Yard, sur le toit, est chauffée pendant l’hiver). J’adorais marcher jusqu’au centre-ville, m’arrêtant dans les boutiques et les galeries d’art selon l’impulsion du moment. Je suis retournée manger ou prendre un verre à l’hôtel à quelques reprises depuis. En 2011, j’ai eu beaucoup de plaisir à danser jusqu’aux petites heures du matin au Wrongbar (je ne danse JAMAIS!), un peu plus loin, où des DJs des quatre coins de la planète s’arrêtent régulièrement. Très branché, l’Hôtel Gladstone a aussi la cote.

2- Le nouveau Shangri-La

Pétoncles poêlées: délicieux souvenir...

Pétoncles poêlés: délicieux souvenir…

Non, je n’ai pas eu la chance d’y dormir. Mais j’ai savouré chaque bouchée chez Bosk, le restaurant «signature», et j’ai beaucoup aimé le mariage de deux de mes spas préférés-du-monde-entier, Caudalie (Bordeaux, New York, etc) et Miraj (hammam de Vancouver). Même si on y réside pas, il est possible de prendre le thé (cher, cependant) dans le Lobby Lounge. J’y ai travaillé un bon moment en attendant un ami en novembre dernier. J’adore observer les arrivées et les départs… Il me faudra retourner dans le coin: je n’ai pas eu l’occasion de manger chez Momofuku.

3- L’hôtel Germain

6a00e54f91645288340162fc63a09a970d-500wi

J’ai passé deux nuits au Germain Maple Leaf en novembre 2011, expérience que j’ai partagée sur EnTransit.ca. Ce qui m’a conquise? LE LIT! J’ai d’ailleurs inclus l’établissement dans ma liste des trois hôtels où j’ai le mieux dormi en 2011. On trouve un autre hôtel Germain à Toronto. Un détail qui me plaît? Le fait que ce sont les concierges des établissements qui s’occupent du compte Twitter (dixit Paul de La Durantaye, directeur général des deux hôtels de Toronto).

4- Les îles de Toronto

12

D’abord, parce que j’adore atterrir à l’aéroport Billy Bishop, à quelques minutes du centre-ville. J’aime aussi m’y rendre par le traversier, même si on a à peine le temps de monter à bord qu’on est déjà arrivé. L’été, les îles sont à visiter absolument en famille. On y trouve un petit parc d’attractions et de nombreux animaux. Comment y accéder? Les infos sont ici.

5- La Waterfront Trail au pas de course

Capture d’écran 2013-03-10 à 17.44.40

En voyage, je sors souvent courir au hasard, sans itinéraire défini. Je demande conseil aux concierges des hôtels, mais comme je me perds souvent, je découvre aussi des lieux par hasard. La dernière fois que j’ai joggé dans la Ville Reine, mes pas m’ont emmenée du côté de la Waterfront Trail. Pur bonheur au petit matin, après avoir sillonné les rues du centre-ville. Je garde par ailleurs ce billet dans mes favoris pour mon prochain passage.

6- Le spa du Ritz

Ce n’est pas un grand secret: j’adore les spas. Raffiné dans les moindres détails, celui du Ritz a été à la hauteur de mes attentes. Le soin que j’ai testé ne se trouve cependant plus sur la carte. Une bonne raison pour y retourner! P.S.: Il y a un «Champagne nails bar». ;-)

7- Restaurant Pearl Waterfront

07

06

J’aime. Les. Dim. Sum. Passionnément. Alors que je visitais la ville avec ma famille en 2008 dans le cadre de notre Tour du Canada en 31 jours, nous nous sommes arrêtés dans ce restaurant par hasard, en revenant des îles. Coup de foudre! Chéri et moi ayant tous deux vécu à Taïwan pendant un an et demi, nous avons eu l’impression d’être transporté en Orient l’espace d’un repas… Le restaurant est toujours ouvert. Je me promets d’y retourner lors de mon prochain passage!

8- Distillery District

Soyons honnête: le buzz autour de ce quartier historique qui a servi de décor à plusieurs films et émissions de télévision m’apparaît un peu démesuré. Je n’ai jamais eu le courage d’attendre pour boire un café au café Balzac à cause des files monstres (le week-end, du moins). Par contre, j’aime toujours aller boire un chocolat chaud chez SOMA Chocolatemaker (même si là aussi, chaque fois que j’y suis allée, il y avait trop de monde). Autre bon point: le quartier est piétonnier.

089- Riverside et Leslieville

J’ai eu l’occasion de faire une visite guidée de ces quartiers en 2011 avec le chef Scott Savoie. Outre le fait que l’ex-groupie de Degrassi Junior High (version années 1980, hein) que je suis était bien excitée de découvrir le quartier dont la série est inspirée (!), j’ai beaucoup aimé le restaurant Table 17, les fruits de mer de Hooked et la crème glacée de Ed’s Real Scoop. Mon parfum coup de coeur? Guimauves grillées!

10- Les musées

J’ai vu de magnifiques expos au Musée Royal de l’Ontario. Dans un tout autre style (!), The Bata Shoe museum m’a appris des tas d’anecdotes sur l’histoire des chaussures.

Et vous, quelles sont vos adresses favorites à Toronto?

Vols vers Toronto avec Air Canada (lien sponsorisé)

À lire également: Trois coups de coeur torontoisBalade gourmande à Riverside et Leslieville, Le Germain Maple Leaf Square: élégance, confort… et sport!Tromper Montréal avec TorontoToronto-Vancouver en trainUne fille… et des dizaines de paires de chassures! (The Bata Shoes Museum)La tour du CN en vidéoToronto en images et Le Toronto de Scott Pilgrim.

J’étais l’invitée des établissements visités, sauf ceux mentionnés dans le premier point et le restaurant Pearl. Merci aussi à OntarioTravel.net.

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

Un week-end à Québec: 15 clichés Instagram

On dit souvent qu’il faut visiter le Québec au moins quatre fois pour avoir une idée de ce que la province a à offrir, chaque saison présentant un visage différent. Je suis bien d’accord. Un voyageur qui débarque ici pendant l’été aura du mal à imaginer la province vêtue de son manteau blanc. À l’inverse, comment concevoir que le mercure peut frôler les 30 degrés alors qu’on grelotte malgré nos multiples pelures?

Le week-end dernier, je me suis rendue dans la ville de Québec à l’occasion de la 59e édition du plus grand carnaval d’hiver au monde. Si j’ai eu du plaisir, moi, la fille d’été? À revendre! J’ai aussi profité de mon passage pour visiter l’hôtel de glace pour la première fois. Mettons tout de suite quelque chose au clair: je n’y dormirais pas même si on m’offrait un million de dollars (brrr!). Mais y prendre un verre m’a ravie! À visiter au moins une fois.

Quelques clichés publiés sur Instagram au cours de mon séjour. Comme le temps était nuageux la première journée, j’ai eu envie d’utiliser l’application Hipstamatic (mais pas exclusivement).

Vue du 12e étage de l'hôtel Hilton (oui, la vitre était sale!).

Vue du 12e étage de l’hôtel Hilton (oui, la vitre était sale!). (Sans filtre)

28915_10151269726561039_295317045_n

Sur la Terrasse Dufferin, le Château Frontenac, lieu historique du Canada depuis 1981

61710_10151269906411039_771103668_n

Au bout de la rue, l’unique funiculaire de la ville (2,25$ par personne)

19822_10151269893461039_1328212291_n

Premier trompe-l’oeil de la ville de Québec

La thématique de cette année à l'Hôtel de glace: «Voyage au centre de l'hiver»

La thématique de cette année à l’Hôtel de glace: «Voyage au centre de l’hiver». Plusieurs références à Jules Verne sont visibles.

Bienvenue au bar de l'Hôtel de glace!

Bienvenue au bar de l’Hôtel de glace!

Nom de ce cocktail: «L'accident de motoneige»... (Hôtel de glace)

Nom de ce cocktail: «L’accident de motoneige»… (Hôtel de glace)

J'ai pour ma part opté pour un drink typiquement québécois à base de whisky et de crème au sirop d'érable.

J’opte pour ma part pour un drink typique à base de whisky et de crème d’érable.

Saviez-vous que pour arriver à faire une table aussi lisse, on utilise un fer à repasser?

Saviez-vous que pour arriver à faire une table aussi lisse, on utilise un fer à repasser? (Hôtel de glace – clin d’oeil à Paule Bergeron)

Pas mal du tout ce cocktail à base d'érable! (Hôtel de glace)

Pas mal du tout ce cocktail à base d’érable! (Hôtel de glace)

61736_10151270207491039_897603397_n

Tartiflette 100% québécoise avec sauce au fromage Migneron dégustée au Cochon dingue.

Les charmantes rues du Vieux-Québec...

Les charmantes rues du Vieux-Québec…

Bonhomme Carnaval est une véritable star. Je l'ai vu signé des autographes et danser le Gangnam style! (Carnaval de Québec)

Bonhomme Carnaval est une véritable star. Je l’ai vu signer des autographes et danser le Gangnam style! (Carnaval de Québec)

Plusieurs activités sont proposées pendant le Carnaval, comme la glissade sur chambres à air.

Plusieurs activités sont proposées pendant le Carnaval, comme la glissade sur chambres à air. (Sans filtre)

Le Palais de glace de Bonhomme.

Le Palais de glace de Bonhomme.

J’étais l’invitée de l’Office du tourisme de Québec et du Carnaval de Québec. Je remercie particulièrement Paule Bergeron et Patrick Lemaire, qui font tous deux un travail formidable. Chapeau (et ceinture fléchée)!

Pour une visite guidée, je vous recommande les services de Michelle C. Demers, guide touristique diplômée (michellecd@videotron.ca).

À découvrir également: 10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas à propos de Bonhomme, Video mapping au Carnaval de Québec10 expériences hivernales à vivre au Canada15 choses que vous ne saviez (peut-être) pas à propos du Carnaval, Québec avec les yeux d’un touristeCinq coups de coeur québécoisMa première fois au Carnaval de QuébecCarnaval 101 et Dis-moi comment tu portes la ceinture fléchée et je te dirai qui tu es.

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.

L’Auberge de montagne des Chic-Chocs en 15 clichés Instagram

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion de découvrir l’Auberge de montagne des Chic-Chocs, en Gaspésie. L’établissement de la SÉPAQ, qui a ouvert ses portes en 2005, permet de pratiquer différents sports d’hiver dont le ski de haute route, la planche à neige divisible (afin de pouvoir mieux monter – non, pas de remontée mécanique dans cet environnement sauvage!) et la raquette.

Vous constaterez rapidement que j’ai autant de talent en sports d’hiver qu’en cuisine (mes copines adorent: il suffit de me mettre aux fourneaux pour que les pompiers débarquent!). Par contre, je sais apprécier les bons petits plats, le bon vin et les moments de calme au coin du feu. ;-)

Voici un résumé photo de mon séjour à l’auberge, où je me suis rendue avec mon aime Cécile Gladel.

312362_10151210280541039_23999607_n

C’est elle, l’Auberge de montagne des Chic-Chocs

318032_10151210272521039_265994655_n

Fière de chausser les raquettes pour la première fois depuis qu’elles ne sont plus faites de «babiche», même si mon manteau est clairement trop long pour une telle activité!

Faute d'avoir des aptitudes en raquette, j'ai du style. Hein Cécile? ;-)

Faute d’avoir des aptitudes en raquette, j’ai du style. Hein Cécile?

Mont Coleman

Mont Coleman (quelques filtres plus tard)

184678_10151210284541039_694226698_n

Pas mal comme vue, non?

553481_10151210285631039_2084225415_n

Cécile Gladel, en pleine séance de photos

397619_10151210404916039_1805848226_n

Juste avant d’arriver à l’auberge

184674_10151210478631039_27349894_n

La fois où j’ai testé le ski Altaï… un gros 15 minutes! Pour ma défense, il faisait -30. Brrr!

Parlons maintenant des «vraies affaire»: la bouffe. Oui, on mange fichtrement bien à l'auberge.

Passons aux choses sérieuses: la bouffe. Oui, on mange fichtrement bien à l’auberge.

La sauce au sapin, c'est comme se promener en forêt, mais dans sa bouche.

La sauce au sapin, c’est comme se promener en forêt, mais dans sa bouche. Et c’est bon!

Tarte au chocolaaaaat!

Tarte au chocolaaaaat!

Ambiance de jour à l'auberge

Ambiance de jour à l’auberge

Ambiance de soir

Ambiance de soir

Jour de tempête... bien au chaud.

Jour de tempête… bien au chaud.

Bon, d'accord, je suis nulle quand il s'agit de sports d'hiver. Mais avouez que je fais un pas pire orignal!

Bon, d’accord, je suis nulle avec ces machins aux pieds. Mais avouez que je fais un pas pire orignal!

 Nous étions les invitées de la SÉPAQ. Merci!

Pour plus d’info: Ça commence bien… en Gaspésie.

Vous pouvez aussi me suivre sur TwitterFacebook et Instagram.