10 endroits où célébrer la fin du monde en grand

Où aller claquer tout son fric avant le jour J? Suggestions de séjours tous plus extravagants les uns que les autres pour quitter ce monde avec élégance (et complètement ruiné).

1. Le tour du monde en jet privé

La première idée qui traverse l’esprit quand on évoque un éventuel voyage autour du monde est de se procurer un billet «Round the world» comme ceux que proposent Star Alliance et Oneworld. Envie de la totale? TCS Expeditions vous l’offre pour la modique somme de 59,950 $US. Au programme : dix destinations de rêve en compagnie de 77 de vos amis à bord d’un Boeing 757. Cusco et le Machu Picchu au Pérou, les statuts de l’île de Pâques, la Polynésie française, la Grande barrière de corail et la forêt tropicale de Daintree, en Australie, le Taj Mahal et la cité rose de Jaipur, en Inde, les animaux en Tanzanie, les pyramides, le Sphinx et Luxor, en Égypte et Fez, au Maroc… voilà de quoi bien garnir son passeport avant d’entrer au paradis.

2. New York pour un dessert à 1000$

Où aller quand on a plus à se préoccuper de son budget ni de sa ligne? Chez Serendipity 3, à New York, où l’on sert un sundae baptisé Golden Opulence qui n’a rien en commun avec ceux de Dairy Queen. Composé de la meilleure crème glacée et nappé d’un sirop de chocolat, le chef-d’œuvre est décoré de fruits confits, d’amandes recouvertes d’or, de truffes et de pâte d’amande aux cerises. Ce qui fait grimper la note? La feuille d’or 23 carats (comestible) qui couronne le dessert et les flocons d’or qui composent la touche finale. Il est nécessaire de commander deux jours à l’avance. Évidemment, ce soir-là, on dort dans un penthouse à 34 000 $ (la nuit) au Four Seasons Hotel.

3. Champagne et montgolfière de luxe

Envoyez-vous en l’air avec style à bord de la montgolfière de la Maison Krug. « Krug is in the air » est la balade en ballon la plus coûteuse du monde (certaines sources font mention de 50 000 $ pour un vol, d’autres, de près de 78 000 $). Panier en osier, revêtement de cuir blanc signé Bruno Domeau & Philippe Peres… l’engin est 100% luxe. La montgolfière a déjà été aperçue dans dans le ciel de Los Angeles, de Miami, de l’Arizona, de l’Italie, du Japon et de Hong Kong. Rappelons que Louis Vuitton Moet Hennesy est propriétaire de Krug.

La suite sur MSN.ca!

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Les lits d’hôtels les plus inusités

Dormir dans un lit en forme de cœur? Tellement banal! Surtout quand on sait qu’on peut inviter Morphée (ou toute autre conquête) dans un lit volant, une voiture de glace, une cage suspendue… Dix lits d’hôtel dont vous vous souviendrez à coup sûr. Pas de doute, c’est ici que les insomniaques s’amusent.

La suite sur MSN.ca!

Le seul de la liste dans lequel j’ai déjà roupillé est celui-là (pas tout à fait le même). Et je rêve de passer la nuit dans celui-ci

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

10 curieux rituels des quatre coins de la planète

Certaines traditions sont nées il y a des millénaires, d’autres sont plus récentes. Sérieux ou loufoques, les rituels qui suivent ont un point commun: surprendre les Occidentaux que nous sommes.

1- Japon: défilé de phallus géant

Si vous vous trouvez dans la ville de Komaki un 15 mars et apercevez un pénis en bois de 2,5 mètres de long, vous n’avez pas la lubie. Il s’agit d’une tradition ancestrale du festival Hounen Matsuri (festival de la fertilité) au cours de laquelle ledit engin est transporté d’un sanctuaire à un autre. Avis aux spectateurs, toucher ledit phallus garantirait un futur bébé en santé… Lors du même événement, on se lance aussi allègrement des gâteaux de riz.

2- Terre-Neuve: embrasser une morue

La cérémonie du «Screech» est un rite d’initiation très populaire auprès des visiteurs de St-John’s. Après avoir calé un verre de rhum (le fameux «Screech»), les initiés doivent embrasser le poisson qui a attiré les premiers pêcheurs européens. L’inspiration? L’initation des nouveaux marins, jadis. Aujourd’hui, les touristes de passage se voient remettre un certificat s’ils relèvent le défi.

3- Inde: lancer des bébés depuis une tour de 15 mètres

Dans certains villages indiens, des bébés sont jetés en bas d’une tour afin de leur assurer… une bonne santé. Rassurez-vous toutefois: en bas, un filet amorti leur chute. Il semblerait qu’aucun bébé n’ait été blessé par cette tradition dont personne ne connaît l’origine exacte.

La suite sur MSN.ca

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade

KLM récidive

KLM a vraiment compris comment créer le buzz sur les médias sociaux au cours des dernières années. La compagnie aérienne connaîtra-t-elle le même succès avec ses nouvelles vidéos destinées à promouvoir son menu à la carte?

J’ai un penchant pour l’Indonesian rice dishes

Les autres vidéos sont disponibles sur la chaîne YouTube de KLM.

Sur le même sujet: Après les amis Facebook, les amis «Bluenity», KLM fait sourire les passagers… et récolte un million de tweets! et Pari tenu pour KLM.

À découvrir également: Bouge de là (vidéo hilarante d’Air New Zealand), Mala Vida à l’aéroport (vidéo mettant en vedette Nouvelle Vague) et Les passagers veulent avoir du fun (vidéo avec Cindy Lauper).

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Quand la réalité dépasse la fiction

Qu’ils aient servi de décor à des films ou à des séries télé cultes, qu’ils s’inspirent de personnages légendaires ou qu’ils soient carrément si farfelus que même un scénariste n’aurait pas osé leur donner vie, les lieux qui suivent ont un point commun: ils existent vraiment… même s’il faut les voir pour le croire.

À découvrir sur MSN.ca: visite guidée en klingon, piste d’atterrissage pour ovni, Hobbiton, Vulcan city et autres lieux inusités.

Obsession: cabanes dans les arbres

Parmi les personnages de mon enfance qui auraient pu aspirer au titre de «meilleur ami», Jim Hawkins de L’île au trésor, Sébastien de Belle et Sébastien, D’ArtagnanTom Sawyer et Huckleberry Finn se retrouvaient en tête de liste. Je m’imaginais très bien prendre la place de Tom pour accompagner Huck en radeau.  J’aimais aussi l’idée d’aller le retrouver dans sa cabane perchée dans les arbres, rêve ultime de mes 8 ans. Il faut dire qu’à cette époque, ma mère n’avait qu’à lever les yeux au ciel pour me trouver : j’étais toujours suspendue à l’un des arbres du voisinage.

Le temps a passé.  Je ne grimpe plus aux arbres, j’ai de terribles vertiges et je préfère la ville à la campagne. J’ai perdu toute trace de témérité (du moins, en ce qui a trait aux aventures extrêmes). Grimper à un arbre? L’idée met en branle une série de scénarios potentiels qui se terminent généralement dans un hôpital. Constuire un radeau? Je tombe en burn-out rien qu’à penser à tout le boulot à abattre. Est-ce cela vieillir? Devenir une espèce de pâte molle qui préfère les cinq étoiles à l’aventure avec un grand A?

Que nenni! Malgré ma phobie des rongeurs, des ours et des chauve-souris, j’irai dormir dans la forêt. Grimper aux arbres? Nah. Mais dormir dans une cabane accrochée à de gros troncs bien solides, pas de problème.

C’est ainsi que j’ai mis le cap sur le Parc du Cap Jaseux, au Saguenay, en compagnie de ma mère et de ma fille de quatre ans.

La suite sur EnTransit.ca.

P.S.: Je me demande ce que serait devenu Huckleberry Finn s’il avait réellement existé. Travailleur de la construction? Organisateurs d’excursions? Chercheur d’or? Banlieusard pépère? Ermite? Itinérant? Et Tom Sawyer?…

D’autres articles sur les cabanes dans les arbres rédigés au fil des ans: Ma cabane (Ewok) au CanadaVillas de luxe juchées dans les arbresDes vacances dans les arbres et Un resto perché dans les arbres.

Cours de «québécois» façon Transat

Contrairement à ce qui est écrit dans l’article du journal Le Devoir, il est toujours possible d’entendre les cours de «parlure québécoise» imaginés par l’équipe française d’Air Transat. La preuve ici. Ils ne sont cependant plus annoncés sur la page consacrée à l’apprentissage de quelques phrases clés en langues «étrangères».

J’avais tweeté le lien du fichier audio hier soir, après être tombée par hasard sur l’info en parcourant Facebook. Au moment de rédiger ces lignes, il est toujours fonctionnel.

Si, comme plusieurs, ma première réaction a été l’indignation, j’avoue avoir relativisé après avoir fait écouter l’extrait à mon sénégalais de mari, installé au Québec depuis bientôt neuf ans. «C’est purement humoristique», a-t-il tranché, amusé par mon air outré. Bon, d’accord, mais tant qu’à aller dans la caricature, mieux aurait peut-être valu y aller encore plus à fond, afin qu’on en soit tout à fait certains. ;-)

MÀJ 12 avril, 11h20: Je viens de voir que la page où il était toujours possible d’entendre les MP3 vient d’être désactivée.

Pas de puces, pas de punaises (ni de fourmis)

Le pardon est à la mode ces jours-ci. Pas question toutefois de jouer les repentantes envers ces vilaines punaises de lit que j’insulte à qui mieux mieux depuis quelques temps (non, je n’en ai pas été victime, mais elles me hantent, les salopes! Oops! I did it again) – d’ailleurs, je ne suis sûrement pas la seule, car elles doivent freiner bien des élans printaniers par les temps qui courent (l’inspection du lit d’un nouvel amant doit, disons, être légèrement débandante). J’ai tout de même éprouvé un quart de seconde de compassion pour les pauvres punaises femelles en regardant cette vidéo:

Toujours dans la thématique «parasites», j’ai été interpellée par cette capsule intitulée «Comment pousser une fourmis au suicide?» (ceux qui ont lu Cartes postales d’Asie savent pourquoi):

Elles m’amusent, moi, ces capsules hyper-simples de Ça m’intéresse. J’en regarde en rafale, de temps en temps. D’autres qui m’ont fait sourire: Mille pattes mais combien de sexe?Les hommes préhistoriques polluaient déjà? et Qui a cassé le nez du sphynx?.

Il y a longtemps que j’ai envie de faire des vidéos du genre. Un jour peut-être. Quand j’aurai répondu à une autre question existentielle: comment passer sa vie à s’amuser tout en continuant à payer l’hypothèque?

Mes délires de punaises: Poux et punaises de lit de ce monde, je vous déclare la guerre!, La lavande contre les punaises?, Obsession: punaises et Putain de punaises!

Comment faire cuire deux oeufs-bacon dans sa chambre d’hôtel

J’ADORE. Et je suis désormais une fan de Nathalie Tran.

(Via la chaîne YouTube de LonelyPlanet)

MÀJ 5 avril: Curieuse, j’ai mené ma petite enquête sur la vlog-trotteuse. J’en dis plus dans mon billet Natalie Tran, l’Australienne qui nous fait voir le monde autrement, sur EnTransit.ca.

Une autre vidéo hilarante ici!

Bouge de là

Gary Lawrence en a fait mention sur son blogue la semaine dernière (je craque pour la mémé nu-vite!) et j’en avais glissé un mot ici il y a quelques mois: Air New Zealand a des idées complètement déjantées pour faire parler d’elle. La compagnie a lancé une nouvelle vidéo le 27 mars dernier, qui m’a fait rire aux éclats à plus d’une reprise.

Allez, on se secoue les punaises… heu, les puces!

Stetch and slide… Yeah! You’re a giraffe!

Ai-je besoin d’ajouter que J’ADORE?

(Via le Carnet de bord de Damien Guinet)

I’m a rock star

Ce ne sont pas toujours les billets les plus longs qui prennent le plus de temps à fricoter. Celui que je viens de mettre en ligne sur EnTransit.ca, par exemple, est le résultat d’une cueillette étalée sur plusieurs semaines.

Je suis devenue quasi-hystérique (OMG! Awesome! Amazing! Iiiiiiiiiiii!!!!! – oui, j’hystérise parfois en anglais) quand j’ai appris l’existence du Rock’n’Roll Fantasy Camp en parcourant la newsletter de Jetsetter.com, en janvier dernier. Je ne savais pas trop ce que j’allais en faire à ce moment, mais je savais que je tenais le point de départ d’un éventuel reportage/billet/article pas mal cool (et un nouveau fantasme de voyage! lol).

Au hasard de mes pérégrinations, je suis retombée sur cet article de Cool Hunting à propos du Nhow hotel, à Berlin, qui pouvait très bien s’insérer dans la même thématique. Puis, bingo! J’ai découvert le Geejam hotel, en Jamaïque.

Résultat: un petit billet tout simple, mais qui m’accroche un grand sourire aux lèvres! :-)

Mon héros!

Vous n’avez toujours pas trouvé chaussure à votre pied? La pantoufle de vair est peut-être trop… ordinaire. Superharmony.com vous propose un billet pour le merveilleux monde de Marvel. Et si l’âme soeur portait le collant?

Êtes-vous plutôt du type «superméchant» ou «superhéros»? Votre planète a-t-elle explosé? Êtes-vous allergique au latex? Combien de fois avez-vous été kidnappé au cours de l’année précédente? Votre ADN a-t-il été altéré d’une quelconque manière?… Vos réponses vous permettront peut-être de couler des jours heureux avec Batman ou Wonder Woman.

La vidéo a été réalisée par Team Unicorn, qui est aussi derrière Geek and Gamer Girls song, qui avait séduit nombre de geeks l’automne dernier.

(Source: Zigonet)

Au Japon… en kayak

1. Allez sur Google Maps et cliquez sur «ITINÉRAIRE»

2. Écrivez «USA» comme origine

3. Écrivez «Japon» comme destination

4. Lisez le point 46… et take a kayak!

J’ai refait l’exercice ce matin et je vous jure que c’est réellement le résultat qu’on nous donne toujours en 2011. Surprenant considérant que même en 2008, des sites et blogueurs avaient relevé ce genre de bizzareries…

Vous souvenez-vous de ce trajet qui suggérait la nage? J’ai vérifié ce matin et on indique maintenant «Impossible de calculer l’itinéraire».

(Vu sur les pages Facebook d’Ingrid Remazeilles et Sandra Doyon ce matin…)

Un spa unique au monde

Vue sur le silo no. 5 depuis l'un des ponts.

J’ai eu la chance de tester les bains du nouveau spa sur l’eau Bota Bota, dont c’était l’inauguration hier soir, au Vieux-Port de Montréal. J’en parle ici.

Aucun doute: je recommanderai désormais à tous les copains de passage à Montréal d’aller admirer la vue depuis cet ancien traversier complètement revampé. Wow.

Vue sur le Vieux-Montréal