La Martinique en 15 clichés Instagram

Je l’ai souvent dit: la Martinique a été un gros coup de coeur pour moi. D’abord à cause des gens que j’y ai croisés, mais aussi à cause des sites variés et de la gastronomie. Voici quelques photos de paysages publiées sur Instagram au cours de mon périple, réalisé en novembre 2012.

Montagne pelée, vue depuis la baie de St-Pierre

Montagne pelée, vue depuis la baie de St-Pierre

2

Coucher de soleil sur la Baie de St-Pierre

Pitons du Carbet (photo prise à l'Observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique).

Pitons du Carbet (photo prise à l’Observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique).

10

St-Pierre, qui a été détruite en 1902 par l’éruption de la montagne Pelée.

Jardin de Balata

Jardin de Balata

Fort-de-France

Fort-de-France

La Baignoire de Joséphine, haut fond sableux où l'on reçoit le «baptême du rhum».

La Baignoire de Joséphine, haut fond sableux où l’on peut recevoir le «baptême du rhum».

Ilet Oscar

Ilet Oscar

20

Ilet Thierry

Grande Anse des Salines

Grande Anse des Salines

Anse d'Arlet

Anse d’Arlet

25

La Baraqu’Obama, Sainte-Luce

Vue de la montagne Pelée (oui, je suis montée presque jusqu’en haut!)

Club Med Les Boucaniers

Club Med Les Boucaniers

Club Med Les Boucaniers au petit matin

Club Med Les Boucaniers au petit matin

À découvrir également: Ça commence bien… en Martiniquemes billets sur la Martinique publiés sur EnTransit.ca, Bons baisers de Martinique, Le bonheur est dans un hamac en Martinique et mes (courtes) vidéos tournées là-bas.

Pour me suivre sur Twitter et Instagram: @Technomade. Vous pouvez par ailleurs me voir tous les lundis à l’émission Libre-Service (MAtv), un mardi sur deux à Ça commence bien (V), et me lire dans le magazine Tendances. Je blogue également pour MSN.caTV5.ca et pour Copines en cavale.

Taxi-brousse aux Bloscars Voyage 2013

Capture d’écran 2013-01-15 à 09.57.55

On ne lance pas un blogue pour récolter les honneurs, mais voir nos efforts récompensés fait toujours plaisir. Surtout dans un cadre complètement indépendant, où la liberté, tant dans la forme que dans le ton, est la seule règle…

Taxi-brousse a terminé l’année en première position de la catégorie «tourisme» du palmarès ebuzzing, en plus d’être en nomination au concours Oh my globe! d’Opodo.fr.  Voilà que j’apprends qu’il fait partie des finalistes de la première édition des Bloscars Voyage 2013 de Skyscanner! Aucune idée comment il s’est retrouvé là, mais j’en suis très heureuse.

Les termes et conditions stipulent toutefois que le «concours est ouvert à toutes les personnes vivant en France»… Suis-je donc éliminée d’emblée (j’habite au Québec!)? Remarquez, c’est aussi écrit plus loin: «Skyscanner Ltd se réserve le droit de mettre fin ou de modifier le jeu concours ou bien de modifier le règlement à tout moment avant la date de clôture en publiant une telle modification ou annulation sur le site Internet de  Skyscanner Ltd. En cas de litige, la décision de Skyscanner sera considérée comme ferme et définitive, et aucune correspondance ne saurait être engagée»…

Pour voter, par iciVous avez jusqu’au 18 février. À gagner (pour vous comme pour moi): un Kindle Fire «ou équivalent», mentionne le site.

Pour me suivre sur Twitter et Instagram: @Technomade. Vous pouvez par ailleurs me voir tous les lundis à l’émission Libre-Service (MAtv), un mardi sur deux à Ça commence bien (V), et me lire dans le magazine Tendances. Je blogue également pour MSN.caTV5.ca et pour Copines en cavale.

Ce que vous avez préféré en 2012

Capture d’écran 2012-12-30 à 23.59.22

Je suis toujours curieuse de découvrir le rapport annuel généré par WordPress. J’aime particulièrement savoir dans quels pays vous vous trouvez. En 2012, vous avez consulté ce blogue de 163 contrées! La technomade que je suis adore. :-)

Selon les informations compilées, vous avez été aussi nombreux en 2012 qu’en 2011 à monter à bord de mon Taxi-brousse. Mes plus fidèles lecteurs? Les Canadiens, les Français et les Belges. Je suis fière de compter des passagers originaires de toute la Francophonie, mais aussi de coins du monde où le français n’est pas la première langue.

Voici les trois billets qui ont été le plus lus cette année: Lire la suite

Dany Laferrière et l’exil

LDDDUEDPG

«L’exil ne touche que celui qui reste. Il reste avec le même paysage, mais vide de sens. Tout est pareil, mais ce n’est pas la même chose. Celui qui part doit conquérir un nouvel espace. Celui qui reste ne fait qu’occuper le même espace. Que peut-on faire dans un espace qu’on connaît autant qu’un aveugle connaît sa chambre? L’espace connu, sans projet humain, est la pire prison.»

J’aime Dany Laferrière d’amour. Je l’aime d’abord parce que je n’aime pas toute son œuvre.  Quel intérêt peut bien avoir un auteur avec lequel on est constamment d’accord? Faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer m’avait, à l’époque, plutôt ennuyée.  Peut-être étais-je trop jeune pour en saisir les nuances. Peut-être ne comprenais-je pas encore sa langue. Peut-être rien.

Je me rappelle vaguement avoir parcouru ses premiers romans sans avoir envie de jeter l’ancre dans son univers. Je lisais Laferrière à 20 ans comme je lisais n’importe quel auteur à la mode : parce qu’il le fallait. Parce que tout le monde en parlait.

Il s’est écoulé près de deux décennies entre le moment où ma curiosité m’avait poussée à tourner les pages noircies par ce jeune auteur provocateur et celle où j’ai véritablement trouvé refuge dans son monde avec Pays sans chapeau, puis L’énigme du retour.

Je n’ai jamais pu terminer ce dernier. Pas par manque d’intérêt. Plutôt par trop-plein d’amour.  J’ai savouré chaque mot un à un, lentement, relisant parfois des paragraphes entiers pour les imprimer en moi tant ils faisaient écho à mes propres réflexions.

Je n’ai jamais terminé L’énigme du retour parce que je ne peux pas me résoudre à ce que ce livre ait une fin.

La suite sur le blogue de TV5.

À lire également: Lettre à Kim Thuy (et pour ceux qui se posent la question, oui, maintenant, je la tutoie;-).

Pour me suivre sur Twitter et Instagram: @Technomade. Visitez aussi le blogue EnTransit.ca sur MSN.ca!

Carte postale de Disney World

disney3

Je me trouve actuellement à Disney World, en Floride, où je suis venue couvrir l’inauguration de New Fantasyland, nouvelle section de Magic Kingdom attendue avec impatience par les fans depuis des mois (voire des années!).

Chaque fois que je viens ici, je découvre des classiques que je n’ai pas eu le temps de voir les fois précédentes. Ce fut le cas hier avec Indiana Jones Epic Stunt Spectacular, que ma fille de six ans et moi avons adoré! J’ai filmé la fin pour vous…

De retour à Montréal ce soir!

Pour lire mes billets sur Disney sur EnTransit.ca, par ici.

Je suis l’invitée de Walt Disney Park & Resorts.

Pour me suivre sur Twitter et Instagram: @Technomade. Visitez aussi le blogue EnTransit.ca sur MSN.ca!

Séjours d’apprentissage

Atelier de confection de macarons à Versailles, en France (2010)

Atelier de confection de macarons à Versailles, en France (2010)

Hier, à Libre-service, j’ai parlé de différents types de séjour qui permettent de vivre des expériences et d’apprendre tout en voyageant. Le sujet n’a pas été choisi au hasard: c’est clairement l’une des grandes tendances en tourisme des dernières années.

La tendance est tellement forte que de gros joueurs de l’industrie proposent désormais à leur clientèle des activités qui répondent à ce désir. Un exemple: la chaîne d’hôtel Fairmont a lancé des «d’apprenti-stages» en 2010. L’initiative s’appuie sur des études démontrant clairement l’intérêt de la clientèle pour ce type de forfait. À Montréal, le Reine Elizabeth a, au départ, offert des cours de surf de rivière avec KSF, puis, jusqu’en octobre dernier, des leçons de trapèze volant. À Hawaii, on invite notamment les clients à découvrir comment le café est cultivé. Au Fairmont Château Lake Louise, les grizzlys sont à l’honneur. En plus de tout apprendre sur la bête, les visiteurs donnent leur nom à un bébé grizzly grâce à un don fait à la World Wildlife Fund (inclus dans le forfait). Les cours proposés sont sujet à changement, mais la formule demeure.

Les séjours linguistiques restent un must pour plusieurs. Pour ceux qui souhaitent tout organiser à partir du Québec, des écoles et des compagnies fiables permettent de ne pas se prendre la tête. C’est le cas du Collège Maisonneuve, qui organise des voyages dans différents pays pour apprendre tant l’anglais que l’italien, l’allemand, l’espagnol ou l’italien (pas que pour les étudiants, les adultes aussi!). Horizon Cosmopolite encadre aussi des immersions linguistiques à Antigua ou au Honduras pour ceux qui souhaitent s’initier ou parfaire leur connaissance de l’espagnol.

Les cours de cuisine n’ont jamais été aussi populaires. Même Nolitours en propose à ses clients! À Puerto Vallarta, les vacanciers qui ont opté pour la «Nolizone» ont droit à un atelier de cuisine incluant la visite d’un marché local pour choisir les ingrédients. Évidemment, il est très facile de trouver des cours une fois sur place, peu importe où l’on voyage! Lire la suite

Les marchés de Noël à Ça commence bien

Capture d’écran 2012-12-04 à 13.48.59

Capture d’écran 2012-12-04 à 13.49.12

Le 27 novembre dernier, j’ai parlé de l’histoire des marchés de Noël européens avant de présenter quelques marchés québécois à l’émission Ça commence bien. Évidemment, en six minutes, je n’ai pas eu le temps de tous les mentionner. En voici quelques-uns, par région: Lire la suite

New York, je peux te tutoyer?

Je n’étais pas venue dans la Grosse Pomme depuis 2008. Je sais, c’est terrible quand on habite si près. Mais vous dire à quel point je savoure chaque bouchée!…

Hier, je suis allée me balader dans Central Park. J’ai un peu honte de l’avouer, mais c’est la première fois que je m’y rendais. Il faut dire que mes visites précédentes avaient des objectifs bien précis et que je restais chaque fois à peine 24h.

Tenez, voici une scène croquée à Strawberry Fields avec mon iPhone.

Pour me suivre sur Twitter et Instagram: @Technomade.

Les 10 pays où Taxi-brousse est le plus lu

Depuis quelques mois, WordPress permet de savoir d’où proviennent nos visiteurs. J’adore cette fonction, qui me donne une meilleure idée du bagage culturel de mes lecteurs.

Bien que les Canadiens soient majoritaires, les Français ne sont pas très loin derrière. Parmi les surprises, mentionnons la présence de pays non-francophones dans le top 10, soit les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Voici la liste des pays d’où étaient principalement originaires les lecteurs de Taxi-brousse au cours des six derniers mois:

1- Canada

2- France

3- Belgique

4- États-Unis

5- Royaume-Uni

6- Suisse

7- Maroc

8- Algérie

9- Tunisie

10- Allemagne

L’Italie et l’Espagne arrivent 12e et 13e, probablement parce que j’ai beaucoup parlé des deux depuis la création de ce blogue.

Merci d’être là!

Pour me suivre sur Twitter et Instagram: @Technomade.

Nus, culottés et franchement sympas

Ils s’appellent Nans et Mouts et sont nomades dans l’âme. Après avoir coécrit avec la Québécoise Anik-Marie Bouchard  et le Français Guillaume Charroin La bible du grand voyageur, qui sera publié chez Lonely Planet en août, Nans eu envie de démontrer concrètement comment il est possible de voir du pays avec les moyens présentés dans le livre. Le timing était parfait pour Mouts, qui revenait d’un an de voyage en stop du Brésil au Canada, suivis de six mois d’études en Suède, puis de trois mois au Québec et trois mois au Costa Rica.

Tant qu’à illustrer, ils y sont allés à fond: ils débutent et terminent chaque émission… nus. L’idée n’est pas seulement accrocheuse, elle vise à démontrer qu’il est encore possible de compter sur la générosité des gens.  Ainsi, au fil des rencontres, ils arrivent à se vêtir, à se déplacer (auto-stop, bateau-stop, avion-stop…) et à se loger. Ils dorment tantôt chez des gens qui leur offrent l’hospitalité, tantôt dans des abris de fortune.

Pour avoir mijoté des tas de concepts télés sur les voyages, je suis bien placée pour savoir qu’il ne suffit pas d’avoir de bonnes idées pour qu’elles se retrouvent au petit écran. C’est pourquoi j’étais bien intriguée par le parcours de Nans et Mouts. Et tellement heureuse de voir un projet du genre aboutir!

Après avoir réalisé une première entrevue avec le duo pour le blogue de TV5 (la série a été présentée au Canada avant de l’être en France - avis aux Français, le premiers épisode est… aujourd’hui!), je n’ai pas pu m’empêcher de leur poser des questions supplémentaires sur les coulisses de leur projet.

Les deux entrevues sont ici:

Dix questions à Nans et Mouts de Nus et culottés

Dans les coulisses de Nus et culottés

Perso, j’espère les revoir à l’écran le plus rapidement possible. On s’attache à ces petites bêtes-là! ;-)

Bon succès sur France 5 les gars!

P.S.1: Oui, il y aura des rediffusions sur TV5, mais on ne sait pas encore quand pour l’instant. Et non, on ne pourra pas voir les épisodes en ligne…

P.S. 2: Merci à Anik-Marie, alias Globe-stoppeuse, de m’avoir mise en contact avec le tandem, et à Nans et Mouts d’avoir pris le temps de répondre à mes (nombreuses) questions!

MÀJ 7 mars 2013: Je viens d’apprendre que Nus et culottés est maintenant disponible sur Tou.tv! Par ici.

Pour me suivre sur Twitter, Instagram et Viddy: @Technomade.

Eat it don’t tweet it

Après Shit foodies say, voici Eat it don’t tweet it, une parodie signée American Hipster et Key of Awesome mettant en vedette des blogueurs hipsters qui prennent constamment leurs plats en photo au restaurant…

Note: toute ressemblance avec quelqu’un de votre entourage n’est bien sûr que PURE coïncidence.

(Via Carrie MacPherson et Katerine-Lune Rollet sur Twitter)
Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Carte postale d’Athènes

Je m’apprête à quitter Athènes après trois journées intenses à suivre les deux ambassadeurs canadiens du yogourt grec Oikos, les chefs Martin Juneau et Anthony Sedlak, dans leur découverte du pays et l’équipe de tournage qui les accompagnait. J’ai eu la chance de sortir du circuit classique et de me rendre dans des endroits auxquels un touriste n’a habituellement pas accès. J’ai entre autres pu voir comment le yogourt et le fromage sont fabriqués dans une petite entreprise familiale et goûté le trahana (soupe à base semoule bouillie) de yaya, charmante grand-maman qui nous a tous fait craquer.

«Ce n’est pas tous les jours qu’on se retrouve à table avec celui qui trait les brebis, celui qui fait le fromage et celui qui fait le vin… après être passé par les cuisines du restaurant», a un soir fait remarquer le caméraman et réalisateur Marc Cayer, alors que nous étions entourés de quelques-uns des intervenants rencontrés au cours de la journée. Effectivement.

Bien sûr, il est difficile de faire abstraction de la situation actuelle. Les Grecs font face à de sévères mesures d’austérité et les manifestations se multiplient. Mais coupés de tout et entourés de gens passionnés par ce qu’ils font, il était presque possible d’oublier la misère pendant quelques heures. Je dis «presque», parce que le spectre de la crise n’est jamais loin. Régulièrement, des signes – notamment la circulation congestionnée pendant une manif – nous rappelaient que le pays de Zeus vit un véritable cauchemar.

Malgré tout, Athènes reste Athènes. Ses monuments antiques ensorcellent et donnent envie de croire aux mythes qui ont façonné sa légende.

Le premier matin, je me suis offert un peu de solitude en allant jogger du côté de l’Acropole. Voici le spectacle qui m’attendait…

À découvrir également: Athènes au petit matin,  Escale à NauplieYogourt toujoursCarte postale d’Athène et Racontez-moi des histoires.

Ce voyage a été réalisé grâce à une invitation de Danone, qui vient de lancer le yogourt grec Oikos. Danone vous invite d’ailleurs à participer à un concours sur sa page Facebook pour gagner un voyage au pays de Zeus.

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

Bye bye Bonhomme!

D’habitude, j’attends au moins deux semaines avant de rendre publiques mes vidéos d’abord publiées sur EnTransit.ca (mon blogue voyage sur MSN.ca) sur YouTube. Mais comme le Carnaval de Québec a pris fin hier, je fais une exception (en espérant que mes boss ne m’en tiendront pas rigueur!;-).

Voici une vidéo que je me suis amusée à tourner avec la complicité de Magalie Boutin de Tourisme Québec lors de mon passage dans la capitale provinciale, le jour de l’inauguration de l’événement.

Pour découvrir mes billets sur Québec et Charlevoix: Ma première fois au Carnaval de QuébecDis-moi comment tu portes la ceinture fléchée et je te dirai qui tu es, Carnaval 101, Charlevoix en train, Retomber en enfance au Massif et En route pour Québec (d’autres billets sur Québec à venir sous peur sur EnTransit.ca).

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade.

De retour du SILQ

Ça, c’est moi samedi soir, en sortant de l’excellent restaurant Le Cercle (il faut ABSOLUMENT goûter leur verrine  de caramel salé et dulce de leche), à Québec. À l’eau, mon plan d’aller photographier la ville sous toutes ses coutures entre deux séances de signatures. Ce sont donc mes collègues du Salon du livre qui ont (encore) eu droit à mon obsession pour l’image. Cette fois-ci, par contre, j’ai laissé mon réflex à l’hôtel et me suis plutôt amusée avec Hipstamatic et Instagram. Je laisse exceptionnellement mon album Facebook ouvert à tous.

Bien sûr, impossible d’aller dans un salon sans revenir avec quelques livres en plus (et pas seulement à cause des desserts, hein). Voici le résultat de ma cueillette du week-end.

Mala vida à l’aéroport

C’est l’une des chansons que j’ai le plus écoutée, toutes époques confondues (Ah! Mano Negra… Ah! Manu Chao…). Nouvelle Vague s’est amusé à en faire sa propre version. Après quatre heures d’attente à l’aéroport, le groupe a décidé d’improviser un petit vidéoclip mis en ligne aujourd’hui…

Pour ceux qui ne se souviennent pas de la version originale:

(via Jean-François Perreault sur Facebook)