Ça commence bien… à Paris

Ah! Paris. Est-ce possible de s’en lasser? Je ne crois pas. Chaque fois, je tente de découvrir de nouveaux quartiers, mais je ne peux m’empêcher de retourner dans certains lieux qui m’ont marquée au fil des ans. Me rendre dans la Ville Lumière sans passer par Saint-Germain-des-Prés? Inconcevable. Il m’arrive même encore parfois de m’attabler au Café de Flore (ne le dites surtout pas à mes amis parisiens), même si l’endroit est devenu une caricature de lui-même. J’entends presque les artistes qui y sont passés…

Comme je le racontais ce matin, immanquablement, je m’achète une (ok, DES) pâtisserie(s) chez Pierre Hermé, rue Bonaparte, que je vais déguster place Saint-Sulpice (mon préféré reste le Carrément chocolat, mais je goûte toujours au moins un nouveau parfum de macaron et une pâtisserie jamais testée). Je ne crois pas m’y être déjà arrêtée sans croiser des touristes japonaises… :-) Lire la suite

Résumé de ma chronique à Christiane Charette

85587Comme je suis de nature UN PEU zélée (lol), j’ai préparé un petit «plan» qui résume l’essentiel de mes propos à Christiane Charette ce matin (que ce soit pour la télé ou la radio, j’ai l’habitude d’écrire ce genre de document pour rassembler mes idées – ça m’aide à garder le cap). Vous trouverez au bas dudit document la liste de mes sites d’aubaines chouchoux, des infos pratico-pratiques et mes coups de coeur perso, tous continents et tous domaines confondus. Voici :

Tous les médias font leur liste des destinations tendances de l’été. Elles reposent sur plusieurs critères et elles diffèrent souvent d’une à l’autre. Alors ne me lancez pas vos gougounes par la tête parce que je ne cite pas telle ou telle destination  s.v.p., j’ai concocté un petit résumé de plusieurs sources !

De façon générale, les gens cherchent des endroits proches et ensoleillés avec un bon rapport qualité-prix. Mais il y a aussi des raisons historiques qui expliquent que certaines destinations ont le vent dans les voiles. Je pense par exemple à Berlin, qui célèbre cette année le 20e anniversaire de la chute du mur (et qui était déjà très hot même l’année dernière).

Autre chose importante : la crise économique. C’est triste, la crise, mais ça fait en sorte que c’est le meilleur moment pour voyager. Il y a des aubaines jamais vues en ce moment. Étant abonnée à plusieurs newsletters de sites de voyage, je vois chaque jour passer des offres hyper-alléchantes. Un exemple: un billet aller-retour pour Tokyo de Montréal avec Air Canada à moins de 600$ la semaine dernière. Je vous reparlerai des sites où on peut trouver de super-rabais tout à l’heure.

 

1- Ce qui est hot en Europe ne l’est pas forcément ici

Revenons aux destinations tendances. Évidemment, les endroits hot varient selon le lieu où on se trouve sur la planète. The Guardian parlait récemment de l’Albanie comme nouvel éden des backpakers parce qu’en plus d’être abordable, on y trouve des plages merveilleuses et quasi-désertes sur la côte Adriatique. C’est bien beau, mais pour nous, c’est peut-être pas évident si on a seulement une semaine ou deux pour partir puisqu’il n’y a pas de vols directs à partir d’ici puisque seulement pour se rendre, on a deux transferts à faire. (Simulation = Montréal-Francfort-Munich-Rinas).

Si on reste dans le même coin, ça fait plusieurs années que les médias nous vantent les charmes de la Croatie. Les Européens l’ont envahie depuis plusieurs années déjà. Ça reste une destination moins accessible que bien d’autres pour les Québécois puisqu’il n’y a pas de vols directs pour s’y rendre à partir de Montréal. (De toute façon, en haute saison, tout est sur-booké là-bas!). Remarquez qu’avec Transat qui offre maintenant un vol Montréal-Venise, on se rapproche. On peut facilement se rendre de Venise à la Croatie en bateau. Mais encore là, ça demande du temps. Plusieurs croisières partent de Venise et se rendent entre autres en Croatie. (Les croisières aussi sont hyper-populaires, c’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle Air Transat a ajouté un vol vers Venise depuis ce printemps.)

Du côté des Etats-Unis, le New York Times a pointé le Portugal parmi les destinations émergentes de l’année. En Asie, ce serait le Laos qui aurait la cote, toujours selon le même journal.

American Express, qui publie chaque année le Top Travel Trends, a pour sa part prédit que les Américains vont privilégier des villes plus proches de chez eux, ou alors se tourner vers des villes secondaires, par exemple Bologne plutôt que Venise.

 

2- Deux endroits où la crise économie a frappé fort et qui sont avantageuses pour les voyageurs: l’Islande et Las Vegas. L’Islande, ça nous paraît très loin, mais en réalité, c’est plus de Montréal près que bien des destinations européennes populaires. Le seul hic, c’est qu’il n’y a pas de vol direct au départ de Montréal en ce moment (5h de vol à partir de Toronto). Il faut passer par Toronto, Boston ou Londres. J’ai fait une petite recherche rapide sur Alertesvoyage.ca (ou travelalerts.ca) et le billet le moins cher pour un départ le 20 juin vers Reykjavik était de 1055$ taxes incluses sur iTravel2000.com en passant par Toronto (Air Canada et Icelandair).

En ce qui concerne Las Vegas, ce n’est pas spécialement tendance, mais c’est tellement pas cher en ce moment que les gens qui ont envie de s’y rendre devraient profiter des aubaines. Exemple : j’ai vu des nuitées au M Resort Spa & Casino, un 4 étoiles à dix minutes de la strip, soldées à 54$US sur Hotwire.

 

3- Des «staycations» aux sites à rabais pour ceux qui veulent voyager pas trop loin

J’y arrive, aux sites d’aubaines… La crise économique a un impact énorme sur l’industrie touristique. On parle beaucoup de «staycation» depuis quelques mois, terme utilisé pour décrire des vacances passés dans sa propre ville. C’est effectivement une tendance incontournable cette année. Les gens vont visiter leur propre ville.

Comme la crise joue en faveur des voyageurs, une solution pour sortir un peu est de s’offrir de petites escapades pas trop loin. Et c’est là que les sites d’aubaines deviennent particulièrement intéressants.

Plusieurs sites permettent de comparer les prix de différentes compagnies pour nous aider à trouver les meilleurs prix. C’est le cas notamment de www.alertesvoyage.ca, basé à Montréal, à Travelzoo.ca ou de www.airfarewatchdog.com (c’est grâce à ce dernier que j’avais repéré le billet à moins de 600$ pour Tokyo). Détail intéressant, Alertesvoyage.ca présente souvent des aubaines au Québec aussi.

Mon site préféré reste Hotwire.com, que ma sœur m’a fait découvrir. On peut y trouver des rabais pour la location de voitures ou de billets d’avion mais moi c’est la partie hôtel que je trouve particulièrement intéressante.

Comment ça fonctionne:  de grandes chaines vendent leurs «restants» au site, qui s’occupe de les renvendre. Selon l’offre et la demande, le prix d’une nuitée fluctue considérablement. Au moment de réserver, on peut choisir le quartier et le nombre d’étoiles qu’on veut, mais on ne sait pas dans quel hôtel on va se retrouver avant de payer. Pour suivre la fluctuation du prix, on peut choisir l’option «Watch this trip» et recevoir par courriel les changements. Je l’ai testé deux fois : pour New York et Vancouver. La 1e fois, j’ai eu une chambre sur Madison Avenue, à deux pas de l’Empire State building, pour 215$/nuit (soit une économie de 250$). Si j’avais acheté 24h plus tôt, je l’aurais eue pour 185, mais le lendemain, pour 329$. Aujourd’hui, ces tarifs-là me semblent très mauvais puisque j’ai vu des chambres à 133$ de même qualité, dans le même secteur récemment. Mais ça donne une bonne idée de ce qu’on peut économiser.

Fait intéressant, comme les gens s’offrent moins de luxe, ce sont souvent les 4 et les 5 étoiles qui nous permettent de faire les meilleures affaires. Ainsi, à Vancouver, une semaine après notre retour à Montréal, les chambres 5 étoiles étaient moins dispendieuses que les 4 dans le quartier où nous avions choisi de rester sur Hotwire.com!

Autre site à visiter absolument à mon avis: les aubaines express de Via Rail (www2.viarail.ca/aubainesexpress). À la dernière minute, on peut y trouver des prix très alléchants, par exemple Montréal-Québec à 20$, ou Montréal-Toronto à 32,75$. Ça, c’est une trouvaille que j’ai faite grâce à Myriam Bizier sur Twitter. Parce qu’il faut le mentionner, pour les gens accro à la techologie comme moi, Twitter est aussi un endroit fantastique pour repérer les aubaines. Tous les sites dont j’ai parlé tout à l’heure ont d’ailleurs leurs compte Twitter où ils publient leurs derniers spéciaux.

Autre tuyau pour les gens qui veulent faire plusieurs escapades et qui n’ont pas besoin de se serrer la ceinture: Air Canada offre différentes passes de vol. La plupart s’adressent aux gens d’affaire, mais l’été dernier, j’ai eu l’occasion de voyager à travers le Canada avec une telle passe et ça s’est avéré une excellente expérience. On trouve des passes de vol autant pour le Canada qu’entre le Canada et Londres, Hong Kong et la Chine, une passe Europe et Destination Soleil. À souligner pour les shopaolique : la passe week-end New York, qui offre 4 crédits de vol pour 640$.

 

4- Autres destinations qui ont le vent dans les voiles 

Évidemment, les gens qui disposent de plus de temps et d’un budget illimité peuvent s’offrir un séjour à Dubaï ou autre destination branchée.

Ceux qui dévorent les magazines féminins comme moi ont peut-être remarqué qu’on a parlé pas mal de la Colombie au cours des derniers mois, aussi. Ce pays marqué par les prises d’otages séduira-t-il les Québécois? Ça reste à voir.

En Europe, les experts d’Expérdia.fr ont dressé une liste des destinations tendances de 2009 : Île Maurice, Égypte, République dominicaine, Dubaï et le Mexique. Ces destinations diffèrent toutefois des endroits choisis par les gens qui ont déjà effectués leurs réservations pour l’été : ce sont plutôt le Portugal, la Tunisie, l’Italie (en particulier la Sicile et la Toscane), le Royaume-Uni et… le Canada qui sortent du lot dans ce cas.

Un truc pour les gens qui n’ont pas envie d’avoir leur boîte de courriels innondée et qui sont sur Twitter, la majorité des sites de voyage le sont aussi. Ça permet donc de voir passer toutes les infos pertinentes.

Des magazines comme Travel + leisure et des sites comme Concierge.com (CondéNast traveller) et TripAdvisor publient régulièrement des palmarès de villes, d’hôtels et autres thématiques. Consulter leurs sites Web vous permettra d’en savoir plus sur les grandes tendances du tourisme.

 

Bon à savoir :

• Air Transat offre un vol par semaine vers Lisbonne pendant l’été (le dimanche soir). Info: www.airtransat.ca

• Pendant l’été, Air Canada propose un vol quotidien vers Rome à compter du 20 juin et la seule liaison hebdomadaire directe vers Fort-de-France (Martinique), du 4 juillet au 29 août. Info: aircanada.ca

• Vols directs d’Air Transat à destination de Venise au départ de Montréal et de Toronto. Montréal, les vendredis du 8 mai au 16 octobre et Toronto, les samedis du 8 au 23 octobre et quelques départs les vendredis.

• Vols directs d’Air Transat à destination de Rome au départ de Montréal, Toronto et Vancouver. Montréal, les dimanches, mardis, jeudis et vendredis jusqu’au 30 octobre. Toronto, les jeudis, vendredis, samedis et dimanches jusqu’au 30 octobre.

Vancouver, les vendredis du 28 mai au 4 septembre.

• Air Canada a maintenant un vol direct vers Genève (à l’année).

• Air Transat et Vacances Transat offrent des vols directs vers les principales destinations européennes, comme Paris (vol quotidien), Londres (deux fois par semaine) et Vienne (une fois par semaine). Air Transat est aussi le seul transporteur aérien à offrir des vols directs de Montréal vers les provinces françaises à Bordeaux, Lyon, Marseille, Mulhouse, Nantes, Nice et Toulouse.

• Vacances Transat a ajouté un circuit en Corse à son catalogue cet été.

 

Mon carnet d’adresses perso

Pour les aubaines :

Hotwire.com: www.hotwire.com

Alertesvoyage.ca: www.alertesvoyage.ca

Airfare watchdog : www.airfarewatchdog.com

Travelzoo.ca: ca.travelzoo.com

Exitnow.ca (groupe Transat A.T. inc): www.exitnow.ca

CheapTicketsCanada: www.billetsbonmarche.com

OneTime: www.onetime.com

Aubaines Express Via: www2.viarail.ca/aubainesexpress

Expedia.ca: www.expedia.ca

JetBlue (vols à partir de Burlington): www.jetblue.com

Kayak.com: www.kayak.com

Travelocity.ca: vacations.travelocity.ca

Flight Center: www.flightcentre.ca

RedTag Vacations: www.redtag.ca

 

Blogues et webzines de journalistes que j’aime bien lire :

Planet-Monde (webzine de Louise Gadoury, journaliste pigiste spécialisée en tourisme)

Blogue d’André Désiront sur Cyberpresse

Petites bulles d’ailleurs (blogue personnel de Corinne Bourbeillon, journaliste française mordue de plongée et grande amoureuse de l’Asie)

MissK à Paris (carnet plus personnel)

Être loin (Paul à Paris)

Ma vie parisienne (par Katia Chapoutier)

 

Magazines et autres sites pertinents :

Réseau de veille en tourisme: veilletourisme.ca

Travel + leisure: www.travelandleisure.com

Concierge.com: www.concierge.com

Espadrilles et champagne: www.espadrillesetchampagne.com

 

Coups de cœurs personnels (tous continents et tous domaines confondus) :

Sooke Harbour House, île de Vancouver

Restaurant Tojo’s, à Vancouver

• Macarons Pierre Hermé, Paris

• Gelato artisanale Alaska à Venise

• Les passes de vol d’Air Canada

• Les vols directs d’Air Transat l’été dans plusieurs villes européennes.

Rainforest Bobsled Jamaica at Mystic Mountain

• Nine Mile, Jamaïque

Century 21, New York

• Restaurant DinTaiFung (à Taïwan, mais aussi Hong Kong, Singapour, Corée, Malaysie, Australie, Chine et États-Unis) 

• Les marchés de nuit asiatiques, tant en Thaïlande qu’à Hong Kong ou à Taïwan

Full Moon Party, Ko Pha Ngan, Thaïlande

Musée Reina Sofia, Madrid

• Film city, Mumbai 

• Panthéon, Rome 

• Spa La Grotta Giusti, Toscane 

Destination Everest et Rock n’ roller coaster staring Aerosmith (pas nouveau du tout, mais tout aussi thérapeutique – où peut-on crier autant que dans les montagnes russes?), Disney World

AJOUT 8 juin: un article intéressant du New York Times sur le marché actuel, point de vue business (merci Sébastien).

AJOUT 9 juin: André Désiront parle d’un nouveau site qui semble fort intéressant sur son blogue aujourd’hui, Bing Travel. L’article est ici.

La première neige

mamacool64_150J’ai eu un choc en me levant ce matin-là. En regardant par la fenêtre, je me suis soudainement rappelé dans quel pays je vivais. Au moment où je me demandais où j’avais rangé mes bottes, en maudissant mes ancêtres d’avoir traversé un océan pour ça, Trésor a aperçu le tapis blanc qui recouvrait le sol.

– La neige! La neige! Youppi! Youppi!
Elle irradiait de bonheur. Les yeux écarquillés, le sourire fendu jusqu’aux oreilles et la même ritournelle, en boucle :
– La neige! La neige! Youppi! Youppi!

Tel Tom Cruise sur le sofa d’Oprah, elle trépignait sur la causeuse sans quitter le paysage des yeux. Rien, à cet instant précis, n’aurait pu la distraire de sa contemplation.

– La neige! La neige! Youppi! Youppi!

Puis, histoire d’avoir une perspective différente de la scène, elle s’est mise à gambader d’une fenêtre à l’autre. Pas question de détacher son regard des flocons entassés sur les voitures, le trottoir, les toits… 
–  T’as vu maman? Le monsieur marche SUR LA NEIGE!!!
Une toute petite seconde, elle a tourné le dos à la scène pour me regarder. Et c’est là, paf! que je me suis retrouvée en larmes dans mon salon.

J’ai oublié mes bottes, mon horreur du froid, de la neige qui se change en gadoue, qui se change en glace, qui se change en bouette… J’ai oublié mon envie de fuir sous les Tropiques dès que la rosée se transforme en givre (et même avant), mon désir d’être ailleurs, n’importe où, pourvu qu’il fasse chaud et qu’on puisse vivre pieds nus.

La suite ici.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 25 autres abonnés

%d bloggers like this: