Paris sucré

Il était là, à me faire de l’œil. Noir, costaud, racé… Le genre un peu intimidant, mais qu’on ne peut s’empêcher de désirer. Ardemment. J’allais enfin goûter au Carrément chocolat de Pierre Hermé, l’un des entremets cultes du célèbre pâtissier français. «Biscuit “moelleux chocolat”, crème onctueuse au chocolat, mousse au chocolat, croustillant au chocolat, fines feuilles de chocolat craquant», annonçait l’étiquette. Même à 6,50 € (environ 9 $), pas question de résister. Et dès la première bouchée, j’ai su que je ne l’oublierais jamais. (Soupir.)

La suite dans le journal Métro Montréal (l’article a été publié dans l’édition du 20 novembre 2011)

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade