Paris sucré

Il était là, à me faire de l’œil. Noir, costaud, racé… Le genre un peu intimidant, mais qu’on ne peut s’empêcher de désirer. Ardemment. J’allais enfin goûter au Carrément chocolat de Pierre Hermé, l’un des entremets cultes du célèbre pâtissier français. «Biscuit “moelleux chocolat”, crème onctueuse au chocolat, mousse au chocolat, croustillant au chocolat, fines feuilles de chocolat craquant», annonçait l’étiquette. Même à 6,50 € (environ 9 $), pas question de résister. Et dès la première bouchée, j’ai su que je ne l’oublierais jamais. (Soupir.)

La suite dans le journal Métro Montréal (l’article a été publié dans l’édition du 20 novembre 2011)

Pour me suivre sur Twitter: @Technomade

Visite vidéo chez Pierre Hermé

Vous n’avez pas idée du nombre d’heures que je peux passer à «gosser» mes montages vidéo avec iMovie (je sais, ce n’est pas l’idéal, mais j’ai encore besoin d’outils simples). Ayant travaillé avec des monteurs professionnels, j’ai des tas d’idées que je n’arrive pas à mettre en pratique et c’est extrêmement frustrant. En même temps, j’essaie de m’enlever un peu de pression en me disant que ce que je publie ici est à titre expérimental. J’adore tester. Et tester n’implique pas la perfection! N’empêche… ÇA M’ÉNERVE! Je vois et j’entends tous les petits bogues… M’enfin.

Tout ça pour dire que je viens de terminer le montage d’un topo sur les macarons Pierre Hermé. Pour la petite histoire, il est interdit de filmer dans leurs magasins. J’ai tourné quelques images avant de me faire avertir (je n’étais pas au courant puisqu’ils m’avaient autorisée à prendre des photos lors de mon passage en février), puis, je l’avoue, un plan ou deux après (mettant en vedette ma copine Marie-Pier et non les pâtisseries). J’ai donc dû me débrouiller en ajoutant des photos. Ce n’est pas le reportage que j’avais en tête. Mais c’est le mieux que j’ai pu faire étant donné les circonstances.

Détail: je mentionnais la difficulté à faire des images stables avec la Flip Mino HD dans un billet précédent. Vous en aurez d’autres preuves dans cette vidéo. 

Bon appétit! :-)

P.S.: Merci encore à Marie-Pier et Yanick pour leur précieuse collaboration!

En attendant ma vidéo de macarons…

… un petit clin d’oeil!

macaronsph

Non, Ben & Jerry’s ne s’est pas lancé dans la pâtisserie! Ma fille ayant eu une «urgence crème glacée», je n’ai pas pu résister à l’envie d’ouvrir ma boîte de macarons Pierre Hermé «saveurs d’été» pendant qu’elle dégustait son cornet vanille et chocolat.

Détail intéressant, on remet un sac isotherme et un ice pack aux clients pendant la belle saison pour que les petits gâteaux restent bien au frais.

EDIT: Ma vidéo est en ligne!

sacthermiqueP.S.: Chéri, je sais que mon anniversaire n’est qu’en septembre, mais il me semble que ce serait une belle et grandiose preuve d’amour si tu allais me chercher ceci (ils ne font pas la livraison jusqu’à Montréal)…

Ronds ronds macarons

20090304-162458-b

Ma chronique sur les macarons est en ligne sur Canoë! Pour vous mettre en appétit:

Exit les cupcakes qui faisaient frémir les papilles des gourmands depuis quelques années. Après le tout-Paris, le monde entier n’en a que pour les macarons. Bien que ces petits gâteaux d’origines italiennes fassent les délices des Français depuis le XVIe siècle, ils sont redevenus le chic du chic depuis deux décennies et ont connu un regain de popularité sans précédent ces dernières années. De passage en France, je me suis amusée à jouer les critiques culinaires d’un jour afin de déterminer où trouver les meilleurs. Oui je sais, dure dure, la vie de journaliste! 

Premier arrêt chez Pierre Hermé, rue Bonaparte, dans Saint-Germain-des-Prés. Même si la boutique est minuscule, elle est facile à repérer : les portes s’ouvrent et se ferment sans arrêt pour laisser circuler les gens qui ont tous ce même air d’enfant pris en flagrant délit de gourmandise. Et encore, j’ai de la chance : en ce mardi matin, personne ne fait la queue dehors comme c’est parfois le cas.  La suite ici!

Quelques photos en prime…

macarons5

Chez Pierre Hermé, rue Bonaparte

ph1

Macaron griffé

macaronsangelina5

Salon de thé Angelina (plutôt réputé pour son chocolat chaud)

laduree1

Ladurée, Champs-Élysées (une seule photo, me suis fais réprimander après avoir pris celle-ci...)

jap1

Japonaise croisée à la place Saint-Sulpice

À lire aussi: • Le saviez-vous? Paris en imagesUne journée en solo à ParisLe caveau Le Refuge des Pierres DoréesBalade à St-Jean-des-Vignes Avant/après • Vive la France • 24 heures en images • Péripéties aériennes

Paris en images

Mon Paris à moi est ultra-touristique. Je passe toujours ici en coup de vent, alors je n’ai pas encore eu le temps d’explorer la ville à ma guise. Ça viendra…

Et puis, il y a certains clichés qui me sont chers. Bien que le Café de Flore n’ait plus rien à voir avec ce qu’il a déjà été, il me rappelle ma découverte de la littérature et de la philosophie. J’ai tellement longtemps idéalisé Sartre et de Beauvoir (jusqu’à ce que je réalise que leur mode de vie ne tenait pas la route, en fait! lol)! Je suis toujours un peu émue en passant devant.

Résumé-photos de ma journée d’hier.

paris1paris13paris3paris12paris5paris43paris8paris7paris22paris11paris10paris151paris141paris16paris17paris191paris20ladureebarparis21paris9mjcafeange

À lire aussi: • Ronds ronds macarons • Le saviez-vous? • Paris en images • Une journée en solo à Paris • Le caveau Le Refuge des Pierres Dorées • Balade à St-Jean-des-Vignes • Avant/après • Vive la France • 24 heures en images • Péripéties aériennes

Une journée en solo à Paris

Hier, j’ai troqué la quiétude de Morancé pour l’agitation parisienne. J’ai pris le TGV de 9h pour arriver dans la Ville Lumière à 11h, à la gare de Lyon.

garedelyon

Gare de Lyon, Paris

Ensuite, direction métro St-Sulpice pour le premier arrêt de ma «virée macarons». Car oui, mis à part me balader et faire un peu de shopping dans cette capitale que j’adore, mon voyage éclair avait un objectif: découvrir quels sont les meilleurs macarons de Paris pour ma chronique «Choc des cultures» (je garde aussi une petite surprise pour «Première Classe», dans Clin d’oeil)! Je ne vous en dis pas plus pour le moment, puisque l’article sera publié demain sur Canoë. Par contre, je vous donne un indice…

macarons4

Macaron dégusté sur la place St-Sulpice

2591_58777941038_611841038_1984765_2028491_n

J’ai arpenté Saint-Germain-des-prés pendant quatre bonnes heures avant de filer du côté des Tuileries, le temps d’une pause au Café Angelina (ultra-touristique, omelette pas terrible mais délicieux thé oolong).

mjcafeangelina

Au salon de thé Angelina, avec un serveur-intrus

Puis, cap sur les Champs-Élysées pour un dernier arrêt gourmand. Retour à la gare de Lyon pour prendre le train à 19h. 

Bilan de la journée: trois tuniques, deux robes, une veste, une paire de lunettes de soleil, un legging, une paire de bas, une mini-robe pour ma fille, des centaines (milliers?) de photos et une quantité de sucre qui aurait certainement tué un diabétique! 

À lire aussi: • Ronds ronds macarons • Le saviez-vous? • Paris en images • Une journée en solo à Paris • Le caveau Le Refuge des Pierres Dorées • Balade à St-Jean-des-Vignes • Avant/après • Vive la France • 24 heures en images • Péripéties aériennes