Visite au Lac-St-Jean

ourspolaires

Un classique: les ours polaires du Zoo sauvage de Saint-Félicien (photo prise lors de ma dernière visite, en mai 2009)

J’ai du mal à trouver le temps d’écrire ici depuis quelques jours. Outre un petit rush (le gros numéro d’octobre de Clin d’oeil consacré au cancer du sein, ça vous dit quelque chose?), la famille, les amis, les événements où je me suis rendue pendant le week-end (Festival international des percussions et le Festival cambodgien) et  le bouquin passionnant que je suis en train de lire (Pas si fous, ces français – j’en avais besoin pour un article et je suis totalement fascinée par le boulot des auteurs), je préparais mon départ pour mon coin de pays natal, le Lac-St-Jean. Pas de course cette fois-ci (malgré le méga-dossier qu’il me reste à boucler d’ici mercredi! Oui, je vais travailler de là-bas): je serai sur place pendant près d’une semaine.

Je me suis investie d’une mission: redécouvrir ma région avec le regard neuf d’une touriste plutôt qu’avec celui d’une citadine dans l’âme qui a fui la campagne dès qu’elle a pu. Les choses ont bien changé depuis mon départ à l’âge de 16 ans pour aller poursuivre mes études collégiales. L’été dernier, j’avais été séduite par de nouvelles initiatives comme La Chouape et le café L’AssociéT. Cette fois-ci, je me promets entre autres une escapade à L’Échappée bleue. Bien entendue, je serai munie des deux caméras Flip que je teste! ;-)

À suivre…

P.S.: J’ai tourné deux petits reportages au Festival cambodgien cet après-midi. Je les mettrai en ligne dès que possible!

P.P.S.: Je reviendrai sans doute sur Pas si fous ces français, un livre qui me fait réaliser les multiples faux pas que j’ai dû faire en France sans le savoir!